Un drone de taille humaine pour servir de taxi du futur

15/06/18 à 12:10 - Mise à jour à 12:07

Source: Datanews

Les drones existent déjà en toutes sortes de tailles et de formes, mais avec ce modèle XXL, l'entreprise allemande Volocopter entend d'ici quelques années conquérir les plus grandes métropoles.

Un drone de taille humaine pour servir de taxi du futur

Volocopter © .

"C'est un produit bien réel", nous assure un collaborateur sur le stand de la firme, lorsque nous passons devant ce drone géant (équipé de dix-huit rotors) au salon technologique CeBIT. On dirait un croisement entre un hélicoptère classique et un drone. Il offre de l'espace pour deux passagers, mais il est dépourvu de commandes.

Alexander Zosel.

Alexander Zosel. © .

"Du point de vue technique, il est très similaire au drone ordinaire", explique Alex Zosel, co-fondateur et Chief Innovation Adviser chez Volocopter, à Data News. "Il est entièrement électrique, peut accueillir deux personnes, et nous voulons créer avec lui des solutions de transport public dans les grandes métropoles, où les possibilités d'ajouter des bandes de circulation supplémentaires ou d'étendre les transports publics existants sont limitées. Voilà pourquoi nous optons pour la voie aérienne."

© .

Volocopter n'envisage pas de proposer ses appareils à la vente: "Ce qui nous intéresse, ce n'est pas seulement l'appareil, mais tout le système, y compris ce que nous appelons les Volo-hubs et Volo-ports." Au CeBIT, l'entreprise occupe le stand d'Intel, conjointement avec le constructeur automobile Daimler, les deux actionnaires stratégiques de Volocopter. "Nous avons accès à leur connaissance et à leur technologie, et elles, de leur côté, peuvent voir comment fonctionne une startup désireuse de proposer une autre forme de transport public." Et lorsque nous demandons ce que pourrait coûter un tel vol par-dessus la ville, on nous répond que le tarif devrait être similaire à celui d'une course de taxi classique.

Avec son moteur électrique et deux personnes à bord, le Volocopter est actuellement capable de voler (de manière autonome) une demi-heure durant. Pour le convertir en taxi volant, la batterie doit être changée. "Cela ne prend que deux minutes, avant le départ d'un nouveau vol. A l'avenir, nous souhaitons faire remplacer automatiquement la batterie par un robot dans un Volo-Hub, afin que le Volocopter puisse redécoller très rapidement."

Zosel vole dès à présent déjà avec le Volocopter, notamment à Dubaï, et entend d'ici quelques années passer aux vols commerciaux: "Il s'agit d'un petit avion autorisé par la loi. D'ici deux à trois ans, nous entendons proposer les premières solutions 'point-to-point', mais toujours en conformité avec la législation. Nous pensons qu'il faudra cependant attendre cinq à sept ans pour que le Volocopter devienne réglementaire dans certains pays. Dans dix à quinze ans, nous espérons voir deux cents Volocopter opérationnels dans les premières grandes métropoles."

Volocopter

Volocopter © Pieterjan Van Leemputten

Nos partenaires