Un directeur de Facebook arrêté au Brésil

02/03/16 à 13:15 - Mise à jour à 16:03

Un directeur de Facebook a été arrêté au Brésil, parce qu'il refusait de collaborer avec les autorités judiciaires locales.

Un directeur de Facebook arrêté au Brésil

© Reuters

Diego Dzodan est le vice-président de l'entreprise en Amérique latine, ce qui signifie qu'il dirige aussi Whatsapp et Instagram. Un juge avait demandé à l'entreprise de transmettre une conversation entre deux présumés dealers de drogue de son service de messagerie WhatsApp aux enquêteurs concernés. Lorsque l'entreprise refusa, Dzodan fut arrêté dans son appartement de Sao Paulo.

En décembre déjà, la justice brésilienne avait fait temporairement bloquer WhatsApp suite à un refus de collaboration avec les autorités. Au bout de 14 heures, une cour d'appel avait levé ce blocus moyennant le paiement d'une amende. L'entreprise se vit infliger en fait des amendes de 50.000 real (12.000 euros) et d'1 million de real (235.000 euros).

Selon Facebook, le service de messagerie Whatsapp ne peut aucunement aider les autorités, du fait qu'il ne dispose lui-même pas des messages. Les messages Whatsapp ne sont en effet que brièvement stockés sur les serveurs. Les 'chats' entre nombre d'utilisateurs est par ailleurs crypté, ce qui fait que l'entreprise ne peut elle-même pas les lire non plus.

San Bernardino

Cette arrestation arrive à un moment où Apple est impliquée dans un bras de fer avec le FBI. Le service de renseignements entend avoir accès aux informations contenues sur l'iPhone 5C de l'un des auteurs de la fusillade de San Bernardino, mais Apple refuse de collaborer. Si l'entreprise autorise le déverrouillage d'un seul iPhone, ce sont tous les propriétaires de ce type d'appareil qui ne se sentiront d'un seul coup plus en sécurité.

Update:/Gras Un juge a cependant infirmé la sentence du tribunal de première instance, ce qui fait que Dzodan a été libéré au bout de 24 heures.

(Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires