Un défaut dans un jeu de puces d'Intel lui coûtera 1 milliard de dollars

01/02/11 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Datanews

Un vice dans le jeu de puces de support du nouveau processeur Sandy Bridge coûtera 1 milliard de dollars environ à Intel. Les utilisateurs finaux ne devraient guère être embarrassés par le problème. Dans un communiqué de presse, Intel affirme que le jeu de puces Intel 6 Series (nom de code Cougar Point), conçu pour la famille de processeurs Sandy Bridge, renferme un défaut dans le support des composants SATA (tels les disques durs, lecteurs DVD,...). A terme, ce défaut pourrait porter atteinte au bon fonctionnement et aux performances de ces éléments, selon Intel. Le processeur Sandy Bridge lui-même pourrait connaître des problèmes, insiste l'entreprise.

Un défaut dans un jeu de puces d'Intel lui coûtera 1 milliard de dollars

Un vice dans le jeu de puces de support du nouveau processeur Sandy Bridge coûtera 1 milliard de dollars environ à Intel. Les utilisateurs finaux ne devraient guère être embarrassés par le problème.

Dans un communiqué de presse, Intel affirme que le jeu de puces Intel 6 Series (nom de code Cougar Point), conçu pour la famille de processeurs Sandy Bridge, renferme un défaut dans le support des composants SATA (tels les disques durs, lecteurs DVD,...). A terme, ce défaut pourrait porter atteinte au bon fonctionnement et aux performances de ces éléments, selon Intel. Le processeur Sandy Bridge lui-même pourrait connaître des problèmes, insiste l'entreprise.

Le problème aurait été découvert lors du contrôle de qualité permanent du jeu de puces, et une solution a déjà été mise au point. La production de la version corrigée démarrerait fin février pour être pleinement opérationnelle en avril.

Selon Intel, les systèmes intégrant ces jeux de puces ('chipsets') - principalement des systèmes quadri-coeurs Core i5 et Core i7 de la seconde génération - ne sont arrivés sur le marché que début janvier et n'ont pas encore été fournis en grand nombre aux utilisateurs finaux. En attendant une mise à niveau de leurs systèmes (à convenir avec les fabricants de ces ordinateurs), les consommateurs peuvent les utiliser sans problème.

Ce défaut coûterait à Intel quelque 300 millions de dollars de manque à gagner au premier trimestre, mais pas une perte de revenus sur l'ensemble de l'année. Les coûts des réparations des ordinateurs déjà produits s'élèveraient à quelque 700 millions de dollars. L'entreprise amortira ces coûts en partie durant le trimestre en cours et en partie durant le trimestre précédent.

Les problèmes touchant les jeux de puces, voire les processeurs (comme en son temps l'erreur de calcul dans le premier processeur Pentium) ne sont pas rares, ne serait-ce qu'en raison de la complexité croissante des concepts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires