Un crash de SAN paralyse l'INAMI

11/09/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Depuis mardi, l'Institut National d'Assurance Maladie-Invalidité (INAMI) connaît des problèmes informatiques internes, mais la fin du tunnel est en vue.

Depuis mardi, l'Institut National d'Assurance Maladie-Invalidité (INAMI) connaît des problèmes informatiques internes, mais la fin du tunnel est en vue.

Mardi dernier à 11H, le storage area network (SAN) de l'INAMI s'est planté. "Cela était dû à une erreur système dans le firmware", explique Alain Grijseels, manager ICT. "Il en est résulté une corruption de la structure logique, précisément la seule petite composante du SAN qui ne soit pas redondante..."

Après l'application immédiate du plan de reprise après sinistre ('disaster recovery') et des analyses qui s'en sont suivies, la seule solution envisagée fut un redémarrage à partir du 'back-up'. "Et comme il s'agit de 30 téraoctets de données, cela prend pas mal de temps", ajoute Grijseels.

Et de confirmer que quasiment toutes les applications ICT ont connu des problèmes à cause du crash. "Mais pour les gens qui voulaient entrer en contact avec nous, le plus embêtant, c'était l'absence de mail. Notre mode communication est cependant redondant grâce au téléphone et au fax, et plusieurs fonctions de base comme Word et l'impression ont été rapidement à nouveau opérationnelles. Nos gens ont donc un peu redécouvert l'ère du papier."

Hier soir, les applications refonctionnaient. Et aujourd'hui, on procède aux derniers tests sur l'e-mail, avant de relancer également ce système. Les courriels ne devraient pas être perdus, mais simplement arrivés avec un jour de retard.

"Peut-on éviter ce genre de situation?", se demande Grijseels. "J'en doute. Même notre fournisseur nous a dit n'avoir jamais connu cela. Imaginez-vous que lors de l'élaboration de notre plan de reprise après sinistre, nous avions pensé à un deuxième SAN. Et bien même dans ce cas, le problème aurait été difficilement évitable."

Nos partenaires