Un concurrent d'Uber entend utiliser bientôt déjà des voitures autonomes

19/09/16 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Datanews

Lyft, le principal concurrent d'Uber, souhaite l'année prochaine déjà recourir à des véhicules semi-autonomes. Et en 2021, c'en serait quasiment fini des... conducteurs!

Un concurrent d'Uber entend utiliser bientôt déjà des voitures autonomes

GM et Lyft © .

Dans un long message posté sur son blog, le président de Lyft, John Zimmer, explique que son entreprise entend à partir de 2017 utiliser des voitures semi-autonomes. Elles ne rouleraient que sur des routes, dont on sait qu'elles peuvent être parcourues de manière sûre.

Et à partir de 2019, l'entreprise désire passer à des voitures complètement autonomes. Dans un premier temps, leur vitesse sera limitée à 25 miles à l'heure (40 km/heure), qui sera augmentée au fur et à mesure des progrès technologiques.

Aux environs de 2021-2022, Lyft souhaite que la plupart de ses voitures roulent de manière autonome. Zimmer se réfère ici à une tendance, selon laquelle les personnes habitant dans les grandes villes américaines possèderont de moins en moins une voiture personnelle dans les années qui suivront. Il estime que ces personnes opteront alors pour Lyft pour se déplacer.

Lyft n'est pas active en Europe, mais aux Etats-Unis, elle est la grande rivale d'Uber. L'année dernière, l'entreprise a encore fait l'objet d'un investissement d'un demi-milliard de dollars de la part de GM qui, en échange, y a pris une participation de 10 pour cent. A l'époque déjà, les deux sociétés avaient laissé entendre vouloir créer un réseau de voitures autonomes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires