Un CMS flamand en Wallonie

26/05/11 à 12:45 - Mise à jour à 12:44

Source: Datanews

Très bien implanté en Flandre, le CMS Open Source Drupal fait également des émules au sud du pays.

Un CMS flamand en Wallonie

C'est à l'université d'Anvers en l'an 2000 que naît Drupal à l'initiative de Dries Buytaert. Très bien implanté en Flandre, ce CMS Open Source fait également des émules au sud du pays. C'est sur cette plate-forme que sont bâtis les sites du Gouvernement wallon et de la Communauté française, ainsi que de leurs ministres respectifs. Et l'on va retrouver Drupal dans la nouvelle version du site du Commissariat à la simplification administrative Easi-Wal

C'est en 2009 que Drupal a été choisi comme plate-forme unique de développement du site du Gouvernement wallon et de ses ministres, dans une volonté d'économie d'échelle et de cohérence. Certains ministres avaient en effet tendance à jouer les électrons libres, et redirigeant les internautes vers leur site "perso". Dans un second temps, c'est la Communauté française, et ses mandataires, qui est passée à Drupal sous la houlette du Commissariat Easi Wal, gestionnaire du volet technique. Celui-ci a passé un contrat de sous-traitance pour le développement au français Linagora. La collaboration ne s'est pas bien passée.

Judith Nassogne, Expert en communication multimédia : "Les relations avec le prestataire ont été relativement cahotiques. Linagora nous avait remis une offre très prometteuse en terme de profil de compétence. Mais dans la mise en oeuvre, c'est plutôt à des débutants qu'on a eu affaire, avec une documentation du code insuffisante. Ce qui fait qu'on a interrompu la collaboration, et pris un contrat de maintenant avec Make The Web. Par la suite, nos craintes se sont confirmées. Début janvier, la plate-forme s'est faite 'hackée'. L'analyse du code a montré l'existence d'une faille qui a permis une injection dans une base de données SQL. Make The Web a été sur la balle durant deux semaines. Fin janvier, nous avons dû stopper temporairement l'introduction de contenus pour sécuriser la plate-forme."

Cet incident ne remet pas en cause Drupal : "La mise en place d'une plate-forme Drupal multi-sites doit faciliter l'échange de flux d'informations entre les différents sites. L'idée est que les webmasters des sites officiels de la Région Wallonne et de la Communauté française puissent se 'ballader' sur les sites des ministres et faire leur marché en remontant toutes les informations utiles." Le Commissariat poursuit cette logique de cohérence en adoptant en interne le CMS. "Nous sommes en train de réécrire, avec l'aide de l'agence Ribs, une version Drupal du site du Commissariat."

En savoir plus sur:

Nos partenaires