Un chercheur de la VUB décroche une bourse de la SPIE

22/08/12 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Datanews

Le chercheur en photonique Vincent Ginis a décroché une bourse attribuée par The Society of Photo-Optical Instrumentation Engineers (SPIE) à San Diego aux Etats-Unis.

Un chercheur de la VUB décroche une bourse de la SPIE

Le chercheur en photonique Vincent Ginis a décroché une bourse attribuée par The Society of Photo-Optical Instrumentation Engineers (SPIE) à San Diego aux Etats-Unis.

Actif au sein du groupe spécialisé en photonique de la VUB, Vincent Ginis n'est que le deuxième Belge à se voir allouer une telle bourse de la SPIE, après le docteur Philippe Tassin, lui aussi de la VUB. Ils étudient ensemble les méta-matériaux susceptibles d'être utilisés pour la miniaturisation des circuits photoniques. Ces matériaux ne se trouvent pas tels quels dans la nature, mais le groupe spécialisé dans la photonique effectue des recherches sur les méta-matériaux qui peuvent influencer la fréquence de la lumière utilisée, comparable à la façon dont la lumière traversant l'espace est soumise à un décalage vers le rouge. Vincent Ginis a aussi imaginé une manière dont la lumière peut être isolée dans le méta-matériau dans des espaces inférieurs à la longueur d'onde de la lumière.

A terme, cela devrait générer des matériaux et des produits réduisant les circuits photoniques à un niveau de miniaturisation aujourd'hui réservé aux circuits électroniques. Cela engendrerait des applications dans des domaines comme les routeurs dans les coeurs de réseau, mais aussi dans d'autres domaines complètement différents de la physique.

Aujourd'hui, les chercheurs en sont encore au stade des descriptions théoriques de ce type de matériaux, mais dans des instituts de nano-recherche comme l'Imec louvaniste par exemple, il faut des technologies pour mettre le cas échéant en pratique ces matériaux. L'étude des matériaux y jouera un rôle important, afin de trouver ceux notamment qui n'absorbent pas trop la lumière. Il en résulte qu'après le développement de premiers matériaux éventuels, il s'agira de les tester et de les optimaliser pour des techniques de production. Il est assurément encore trop optimiste de parler d'applications pratiques durant la prochaine décennie.

Plus tôt cette année, en avril, l'équipe photonique de la VUB avait organisé la conférence SPIE Photonics européenne qui a rassemblé 2.500 participants de 55 pays et des dizaines d'entreprises qui se sont penchés sur les tout nouveaux développements dans le domaine de la photonique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires