Un centre de données suisse pour redorer le blason de Kaspersky

21/03/18 à 13:29 - Mise à jour à 13:25

Source: Datanews

Le spécialiste de la sécurité russe Kaspersky Lab envisagerait d'ouvrir un centre de données en Suisse pour ainsi se disculper des accusations d'espionnage qui pèsent sur lui.

Un centre de données suisse pour redorer le blason de Kaspersky

Eugene Kaspersky © REUTERS

Ce projet a été annoncé par l'agence de presse Reuters, qui a eu accès à des documents internes de l'entreprise. Une source proche du dossier insiste sur le fait qu'il s'agit d'une sérieuse adaptation de l'infrastructure R&D de l'entreprise et donc pas simplement d'une opération de relations publiques.

Cela fait quelque temps déjà que Kaspersky est dans la ligne de mire des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Lituanie notamment. L'entreprise est russe, et les mauvaise langues prétendent que Kaspersky utilise ses produits de sécurité à des fins d'espionnage.

Aucune preuve n'a encore pu être présentée, mais il n'empêche que l'idée fait inexorablement son chemin. D'autant plus qu'elle est alimentée par le fait que ces dernières années, plusieurs groupes de pirates se sont manifestés en Russie. "Les attaques criminelles sont surtout perpétrées au départ de la Russie. Mais les ingénieurs sont aussi parmi les tout meilleurs", a récemment encore plaisanté le CEO Eugene Kaspersky lors d'une conférence organisée par Bosch.

'Swiss Transparency Center' est l'appellation trouvée par Reuters dans les documents internes pour décrire le nouveau centre de données. Officiellement, Kaspersky s'abstient de tout commentaire en la matière. L'entreprise confirme cependant vouloir ouvrir cette année un centre de la transparence en Europe, sans préciser s'il s'agira d'un centre de données ou non.

Nos partenaires