Un centre d'expertise en cybercriminalité dans notre pays

01/04/10 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Notre pays disposera bientôt d'un centre d'expertise en cybercriminalité. Dans ce but, la KU Leuven va prendre l'initiative d'une collaboration avec d'autres institutions académiques, les autorités belges, la Commission européenne et une série de partenaires privés.

Un centre d'expertise en cybercriminalité dans notre pays

Notre pays disposera bientôt d'un centre d'expertise en cybercriminalité. Dans ce but, la KU Leuven va prendre l'initiative d'une collaboration avec d'autres institutions académiques, les autorités belges, la Commission européenne et une série de partenaires privés.

Voilà ce qu'a annoncé le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V), à Lille, où a débuté le Forum International sur la Cybercriminalité. Dans son discours, le ministre a indiqué que l'expertise multidisciplinaire existante n'est pas suffisamment regroupée, échangée et exploitée dans la lutte contre la cybercriminalité. Voilà pourquoi, selon lui, il y a un besoin urgent de coordination des nouvelles initiatives.

De Clerck a récemment effectué une visite à Dublin, où se trouve un centre d'expertise en matière de cybercriminalité, tout comme il en existe un du reste aussi dans la ville française de Troyes. Selon le ministre, notre pays a également besoin d'un centre de ce genre. Il était dès lors très satisfait de pouvoir aussi annoncer la création du Belgian Cybercrime Centre of Excellence for Training, Research and Education. Un dossier sera bientôt déposé auprès de la Commission européenne en vue d'obtenir des subsides européens.

Le centre d'expertise mettra en oeuvre notamment une plate-forme, où les différents acteurs actifs en web-criminalité pourront s'échanger leurs expériences, opinions et bonnes pratiques. Il réalisera également de la recherche académique multidisciplinaire et formera des agents, magistrats et acteurs privés dans le but d'optimaliser et de renforcer la lutte contre la cybercriminalité.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires