Un Belge veut surclasser les actuels 'wearables' avec une montre sport: 'Apple et Samsung ne sont encore nulle part'

27/03/15 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: De Tijd

Le Belge Pierre-Jean Cobut, opérant à partir de la Silicon Valley, prépare avec sa startup Echolabs une montre sport qui devrait être plus intelligente que les actuels wearables de fitness. 'Ce sont des gadgets', affirme-t-il. 'Notre montre devrait pouvoir effectuer des mesures qui ne sont aujourd'hui encore possibles que dans le milieu hospitalier.'

Un Belge veut surclasser les actuels 'wearables' avec une montre sport: 'Apple et Samsung ne sont encore nulle part'

© Echo Labs

'Les montres, compteurs de pas et bracelets fitness intelligents existants se vendent bien, parce qu'ils sont nouveaux, mais on observe que les utilisateurs en ont vite assez', ajoute Pierre-Jean Cobut, originaire de la région namuroise, dans le journal De Tijd.

'Apple et Samsung ne sont encore nulle part'

Avec son entreprise Echolabs, il entend développer une montre qui s'avérera réellement utile pour tous les sportifs, comme par exemple durant les compétitions. 'Tout ce que l'on mange et fait, laisse des traces dans l'organisme. Ce sont ces traces que nous voulons détecter', prétend Cobut, dont le produit devrait, à l'entendre, pouvoir déterminer par exemple l'hydratation cellulaire et la teneur en sucre du sang. De même, elle devrait pouvoir contrôler l'impact du manque de sommeil ou de l'altitude sur les performances sportives au moyen de capteurs optiques et d'une technologie antibruit. 'Apple et Samsung y sont occupées aussi, mais elles ne sont encore nulle part, selon moi', estime Cobut.

'Nous ne voulons pas être une entreprise quelconque parmi les dizaines présentes au CES'

Pierre-Jean Cobut

Pierre-Jean Cobut © Echo Labs

La montre d'Echolabs est 'prête à 95 pour cent', explique encore Cobut dans le journal d'affaires. 100 ou 200 exemplaires devraient être produits mi-avril, avant d'être soumis à des tests par des 'sportifs influents' de la région, à l'image 'd'une équipe de football américaine de première division, d'équipes de triathlon et de cyclisme, ainsi que des adeptes de l'endurance'. Ceux-ci devraient faire parler de la montre. Car, déclare un ambitieux Cobut, 'nous ne voulons pas être une entreprise quelconque parmi les dizaines présentes avec leurs 'suiveurs' au salon technologique CES de Las Vegas, rien que des entreprises de marketing.' S'ensuivra une campagne Kickstarter, puis un produit fini qui - si tout se passe bien - devrait être mis en vente au premier trimestre de 2016 à un prix compris entre 350 et 500 dollars.

Ex-développeur des Google Glass, concepteur du Fuel Band de Nike

Cobut a trouvé pour Echolabs un partenaire en la personne de l'Israélien 'techniquement mieux formé' Elad Ferber, qu'il a rencontré à Stanford. Echolabs peut aussi compter sur les services de deux développeurs de logiciels expérimentés. L'un d'eux a pris part à l'élaboration des Google Glass. Pour concevoir la montre, Echolabs a collaboré avec l'entreprise qui a été aussi à la base du Fuel Band de Nike. De plus, Echolabs a conclu un partenariat avec 'un horloger suisse'.

En savoir plus sur:

Nos partenaires