Un Belge à la tête de Galileo

25/04/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Dans le cadre d'une réorganisation, l'agence spatiale européenne ESA a mis en place un nouveau directorat D/GAL pour le projet Galileo et les activités associées à la navigation. Avec à sa tête le Belge René Oosterlinck, nommé à ce poste jusqu'à fin 2010.

Dans le cadre d'une réorganisation, l'agence spatiale européenne ESA a mis en place un nouveau directorat D/GAL pour le projet Galileo et les activités associées à la navigation. Avec à sa tête le Belge René Oosterlinck, nommé à ce poste jusqu'à fin 2010.

Avec cette désignation, René Oosterlinck, ingénieur civil à la KULeuven avant d'étudier le droit à l'université de Leiden, est à nouveau impliqué dans un projet dans il peut être considéré comme le 'père'. De 2000 à 2005 en effet, il a dirigé au sein de l'ESA le département de navigation qui a mis sur pied le projet Galileo. Ensuite, il fut notamment directeur 'legal affairs' avant de prendre la direction de D/GAL et ce, à un moment particulièrement crucial pour le devenir du système Galileo.

D'autant qu'un satellite de test est déjà sur orbite et qu'un second lancement est prévu (il aurait même déjà dû avoir le 27 avril dernier). Désormais donc, technologie et organisation doivent être alignés - l'ensemble de la constellation Calileo a été confiée à l'ESA - dans l'optique de la phase de production prévue après 2010. La participation de l'industrie doit donc être huilée et l'organisation mise en place, sans oublier les aspects de gestion. Etre Belge constitue-t-il un atout à cet égard? "Il est clair que les ingénieurs belges sont peut-être moins spécialisés, mais peuvent faire valoir une meilleure approche système, une vision plus large." Tandis que la capacité des Belges à dégager des compromis ne sera pas étrangère à cette nomination.

Et d'ajouter qu'il se dit prêt à relever ce défi, d'autant qu'il connaît les personnes concernées et entretient avec elles d'excellentes relations. "J'ai d'ailleurs créé les équipes en son temps."

Nos partenaires