Un audit critique sévèrement la gestion de l'institut flamand IWT

21/05/13 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Source: Datanews

Un audit externe de l'agence flamande pour l'innovation par la science et la technologie (IWT) a révélé de nombreux dysfonctionnements en son sein.

Un audit critique sévèrement la gestion de l'institut flamand IWT

© Belga

Un audit externe de l'agence flamande pour l'innovation par la science et la technologie (IWT) a révélé de nombreux dysfonctionnements en son sein, rapportent les journaux 'De Morgen', 'Het Belang van Limburg' et 'Gazet van Antwerpen'.

Cet audit a mis au jour un "contrôle interne limité" et une organisation administrative défaillante de cet institut public, qui gère chaque année 320 millions d'euros d'argent public et est chargé de subsidier des projets dirigés par des université et/ou des entreprises.

L'IWT ("Agentschap voor Innovatie door Wetenschap en Technologie") a fait l'objet d'un audit portant sur l'année comptable 2012 et mené par le bureau de réviseurs d'entreprises Callens, Pirenne & Co.

Dans un rapport daté du 18 avril, cité mardi par les trois quotidiens, ce bureau écrit que l'IWT manque de contrôle interne, que les procédures sont inadéquates et que l'organisation administrative est trop limitée.

Le rapport du cabinet de réviseurs est "particulièrement préoccupant", a souligné le député flamand Lode Vereeck (LDD), qui en a obtenu une copie. D'autant plus que l'IWT gère annuellement quelque 300 millions de crédits publics, a-t-il souligné.

"L'IWT ne semble pas en état d'assurer le suivi de ses activités financières. C'est au détriment des entreprises et des contribuables", a ajouté M. Vereeck.

L'IWT a déjà fait l'objet de critiques de la Cour des Comptes, qui a dénoncé sa mauvaise gestion.

La ministre de tutelle, Ingrid Lieten, a assuré que des mesures seraient prises. Elle a ajouté que c'était à sa demande que l'institut a fait l'objet de cet audit, après des remarques déjà formulées par la Cour des Comptes et l'Inspection des Finances. (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires