UCB et IBM déterminent les chances du traitement épileptique

16/05/13 à 09:05 - Mise à jour à 09:05

Source: Datanews

L'entreprise pharmaceutique UCB et IBM collaborent sur un projet destiné à évaluer l'issue d'un traitement sur une base analytique.

UCB et IBM déterminent les chances du traitement épileptique

L'entreprise pharmaceutique UCB et IBM collaborent sur un projet destiné à évaluer l'issue d'un traitement sur une base analytique.


Il s'agit de ce qu'on appelle l'informatique cognitive, où différentes données (big data) sont collectées et analysées pour arriver à des réponses. Dans cette optique, on pourrait la comparer à une sorte de 'Watson light', même s'il ne s'agit pas de la même chose.


Au niveau mondial, 65 millions de personnes souffrent d'épilepsie. Mais la maladie varie d'un patient à l'autre. De même, le traitement et les médicaments correspondants sont loin d'être identiques pour tous. En outre, lorsqu'un changement de traitement intervient, il faut parfois attendre quelques mois avant d'en observer les effets.


Les choses devraient se simplifier à l'avenir grâce au projet de recherche des deux entreprises. "Nous avons ici accompli un premier pas pour démontrer qu'il est possible de prévoir les performances du traitement", déclare Pieter Deurinck, director enterprise architecture & portfolio management chez UCB. "Nous prouvons ici qu'il est possible de créer un modèle prévisionnel basé sur un ensemble de données aussi compliqué que celui relatif à l'épilepsie."


Concrètement, des sets de données du plus grand nombre de patients possibles sont collectés et analysés. Ils sont rendus anonymes et sont issus de ce qu'on appelle les 'claims data', des données provenant d'assureurs, combinant tous les médicaments (aussi ceux d'autres entreprises pharmaceutiques) et tous les enregistrements et les résultats éventuels.


En fonction des types de traitement et des médicaments appliqués dans le passé, en combinaison avec les images de la maladie, l'analytique prédictive est capable de déterminer l'efficience de certains traitements. Cette information est alors couplée à l'historique du traitement du patient en personne. "L'épilepsie est un domaine, où ce support du choix est essentiel pour réussir", explique Deurinck.


L'on ne sait pas encore comment le projet se présentera dans sa forme définitive. "Aucune décision n'a encore été prise à propos de son déploiement", déclare Phaedra Kortekaas, Global Business Services Associate Partner, Business Analytics & Optimization chez IBM. "Cela pourra se faire via le nuage, mais tout aussi bien localement. Ce premier projet est surtout destiné à démontrer que l'on peut créer un modèle prévisionnel sur base de données." Pour un service utile ou un produit concret, il est donc encore un peu prématuré.

En savoir plus sur:

Nos partenaires