UC: encore loin d'être la panacée

05/11/08 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Ils sont rares les responsables IT qui ont une image détaillée du contenu exact des unified communications. Voilà qui est quand même étonnant au vu des énormes efforts de marketing déployés par les plus grands vendeurs notamment, ainsi que de l'énorme teneur branchée de l'expression.

Ils sont rares les responsables IT qui ont une image détaillée du contenu exact des unified communications. Voilà qui est quand même étonnant au vu des énormes efforts de marketing déployés par les plus grands vendeurs notamment, ainsi que de l'énorme teneur branchée de l'expression.

Cette conclusion que Data News avait déjà tirée d'enquêtes précédentes, est toujours d'actualité et est confirmée par une récente étude effectuée par Alcatel-Lucent. Lors du dernier Symposium ICT de Belgacom (organisé cette année en parallèle avec le Broadband World Forum), la division enterprise d'Alcatel-Lucent a en effet effectué un sondage principalement parmi les responsables IT.

A peine 10% des participants à l'enquête semblaient avoir une image détaillée du contenu des unified communications. "Souvent, ils ne paraissent s'intéresser qu'à quelques domaines partiels ou rechercher uniquement une application spécifique", explique Stéphane Stichelbaut, marketing manager. Interrogés sur les applications qu'ils envisageraient pour leur entreprise, un peu plus de 9 sur 10 ont répondu rechercher d'abord et surtout des possibilités d'unified messaging. L'instant messaging arrive ensuite, suivi par les services mobiles. Manifestement, ils accordent nettement moins d'attention aux possibilités d'audio et de visioconférence: une conclusion qui contraste en fait complètement avec ce que beaucoup de vendeurs crient sur tous les toits.

La plupart des responsables IT (6 sur 10) citent l'amélioration de la productivité de leurs travailleurs comme principal retour sur investissement. La réduction des coûts vient ensuite avec 40% des réponses. Quant à savoir quels départements profiteraient le plus des unified communications, ce sont les services et la vente (quelque 50% des participants) qui obtiennent les meilleurs scores, suivis de près par les départements de support comme la comptabilité, les ressources humaines et l'IT. Ce qui est bon à savoir, c'est que 45% des participants estiment aussi que l'installation d'une solution unified communication s'avère nettement plus compliquée qu'elle n'est en réalité. Il y a donc encore pas mal de travail de marketing à effectuer!

Pour en savoir plus sur la technologie Unified Communications, lisez notre dossier complet dans le numéro de vendredi de Data News.

Nos partenaires