Ubisoft découvre des bugs au moyen de l'AI

06/03/18 à 12:21 - Mise à jour à 12:21

Source: Datanews

Le développeur de jeux à l'initiative de Far Cry et Assassins' Creed va utiliser un outil AI pour déceler les bugs avant même qu'ils n'aboutissent effectivement dans ses jeux.

Ubisoft découvre des bugs au moyen de l'AI

Assassins Creed. © Ubisoft

Commit Assistant est l'appellation donnée à cet outil AI dont Ubisoft a procédé à une démonstration lors de sa conférence des développeurs organisée à Montréal. Le projet est encore relativement récent, mais les attentes sont grandes.

L'outil fonctionne comme un assistant pour les développeurs et leur signale qu'ils pourraient avoir commis telle ou telle erreur au niveau de l'écriture de leur code. De cette façon, les développeurs éviteraient des fautes ou les corrigeraient, avant même que leurs jeux ne soient testés et mis en production.

Wired explique comment l'outil effectue son travail: avant que l'outil Commit Assistant devienne aussi pratique, il a été dix années durant confronté à du code de développement. Il a donc appris dans le passé chaque fois qu'une erreur était découverte et chaque fois qu'une correction était effectuée. Ce faisant, l'outil sait à présent quand un développeur risque de commettre une faute dans des situations similaires.

Ce projet n'est pas lié uniquement à Ubisoft. La firme de jeux a certes mis au point l'outil, mais elle collabore au niveau de la recherche avec les universités de McGill et Concordia (toutes deux situées à Montréal). Selon Ubisoft, leurs travaux de recherche sont publiquement disponibles.

A Wired, Yves Jacquier, en charge de La Forge, la division R&D d'Ubisoft, explique que l'outil se trouve encore dans une phase précoce. C'est ainsi que l'entreprise n'a pas encore une vision précise de l'impact que l'AI pourra avoir sur la durée de développement d'un jeu. Et d'ajouter que l'élimination de bugs peut parfois représenter jusqu'à 70 pour cent du coût de développement d'un jeu.

Actuellement, la question est encore de savoir dans quelle mesure les développeurs accepteront les suggestions de l'outil AI. Il faut aussi et surtout que l'assistant s'avère suffisamment fiable pour repérer les bugs avec précision. Dans un monde idéal, il ferait en tout cas en sorte que les jeux sortent moins souvent en retard et nécessitent moins d'ajustements. Ce qui donnerait en fin de compte aux développeurs plus de temps à consacrer à la mie au point de leurs jeux.

Nos partenaires