Uber dira aux clients s'ils se comportent mal

27/09/17 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Datanews

Uber annonce quelques adaptations dans son appli avec notamment une fonction permettant aux chauffeurs d'indiquer si les clients se conduisent comme des... cochons.

Uber dira aux clients s'ils se comportent mal

© BELGAIMAGE

Cette nouvelle fonction se base sur l'idée que personne ne souhaite en arriver à une confrontation personnelle et qu'il s'agit là d'une légère adaptation au 'rating' (évaluation) que les chauffeurs peuvent donner à leurs clients. Pour quatre étoiles ou moins, il sera désormais demandé au client pourquoi les choses ne se déroulent pas parfaitement pour lui. Parmi les raisons possibles, il y a par exemple la durée d'attente, l'attitude du chauffeur et/ou le trajet suivi, une fois le client à bord. Si un client présente le même 'tag' deux fois en un mois, cela figurera dans son appli sous la forme d'une subtile recommandation.

Selon Uber, le piètre comportement de certains clients représente un important facteur de stress pour les chauffeurs. La firme souhaite ainsi améliorer la vie de ces derniers. C'est là l'une des façons pour Uber de redorer son blason auprès de ses chauffeurs, mais aussi du grand public, sans directement aller jusqu'à augmenter les salaires des chauffeurs par exemple.

Uber est depuis quelque temps déjà sous pression et doit se reconstruire après entre autres des scandales en matière de sexisme, une culture d'entreprise laissant à désirer et la recherche pénible d'un nouveau CEO. En outre, Uber se montrerait particulièrement laxiste vis-à-vis des obligations sociales et de la sécurité, une politique qui pourrait coûter du reste à l'entreprise son permis d'opérer à Londres.

Dans cette même ville, Uber est entre-temps (de nouveau) accusée de discrimination, cette fois par une femme chauffeur. Celle-ci accuse Uber du fait que le déplacement qu'un client envisage de faire, ne lui est signifié clairement que quand ledit client se trouve dans la voiture. Si un client veut se rendre dans un endroit reculé ou potentiellement peu sûr, le chauffeur ne peut alors plus annuler la course sans lui-même voir son 'rating' diminuer. Dans un courriel adressé à l'agence Bloomberg, un porte-parole d'Uber indique que l'appli est pourtant sûre: "Si un chauffeur ne souhaite pas se rendre dans un endroit spécifique, il n'est pas obligé de le faire. L'une des principales raisons pour lesquelles des femmes veulent rouler pour Uber, résident précisément dans les fonctions de sécurité de l'appli. Toutes les courses sont suivies par GPS, et tout chauffeur peut partager une carte du déplacement en direct avec un ami."

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos