Uber déplace son test de voitures autonomes en Arizona

23/12/16 à 12:54 - Mise à jour à 12:54

Après que le Department of Motor Vehicles (DMV) de Californie ait retiré tous les numéros d'immatriculation des voitures autonomes d'Uber, le service de taxi va déplacer son test en Arizona.

Uber déplace son test de voitures autonomes en Arizona

© Uber

Le gouverneur d'Arizona, Doug Ducey, a personnellement invité Uber à tester ses voitures dans son état, selon l'agence de presse Reuters. 'L'Arizona accueillera à bras ouverts les voitures autonomes et leur ouvrira la route', a-t-il déclaré dans un communiqué hier jeudi. 'La Californie freine l'innovation et le changement par la bureaucratie et un règlement tatillon, mais en Arizona, la route est largement ouverte à la nouvelle technologie et aux nouvelles entreprises.'

Jeudi matin, les 16 voitures d'Uber ont donc été chargées sur des camions qui ont pris la direction de l'Arizona. 'C'est là que nous allons effectuer le test de nos voitures autonomes dans les semaines à venir', déclare-t-on chez Uber

Problèmes en Californie

Le DMV californien s'opposa à Uber dès le début du test le 14 décembre. Peu après le démarrage, le service de taxi reçu en effet un courrier lui indiquant qu'il ne disposait pas de l'autorisation ad hoc pour mettre ses voitures autonomes en circulation en Californie.

Uber refusa de demander cette autorisation par principe, parce qu'elle concernait des voitures réellement autonomes, ce qui n'est pas le cas des autos d'Uber. Ces dernières ne peuvent en effet pas rouler de manière entièrement autonome, puisqu'il faut toujours un chauffeur à l'intérieur pour intervenir. Voilà pourquoi il s'agit, selon l'entreprise, plutôt d'un assistant à la conduite, comme l'est l'Autopilot de Tesla. Le DMV n'était pas d'accord avec cette prise de position et a donc fait retirer les voitures de la circulation hier.

Tesla dispose en outre bien de l'autorisation de 150 dollars refusée par Uber.

En savoir plus sur:

Nos partenaires