Uber demeure provisoirement à Londres

11/12/17 à 17:55 - Mise à jour à 17:55

Uber peut poursuivre ses activités des mois encore à Londres. L'appel interjeté par l'entreprise à l'initiative de l'appli de taxi contre le retrait de son permis dans la capitale anglaise sera examiné le 30 avril ou le 25 juin prochain. Ces dates ont été présentées ce lundi par un juge comme les premières journées d'une procédure de cinq jours.

Uber demeure provisoirement à Londres

© REUTERS

Le contrôleur Transport for London avait en septembre supprimé le permis d'Uber, parce que l'entreprise ne respecterait pas les règles de sécurité en vigueur. Il était déjà manifeste à l'époque qu'Uber pourrait durant la durée de la procédure d'appel continuer d'opérer à Londres, l'un des principaux marchés de l'entreprise américaine.

La semaine prochaine se tiendra une séance préliminaire. Le syndicat GMB et l'association des chauffeurs de taxi Licensed Taxi Drivers' Association veulent également être impliqués dans cette affaire.

Dans notre pays, Uber ne peut plus proposer sa formule Uber Pop depuis assez longtemps déjà. C'est en effet au 23 septembre 2015 que remonte un jugement dans ce sens, et le service de taxi s'y est conformé le 14 octobre 2015, soit deux semaines plus tard. La formule Uber Black plus coûteuse, incluant des chauffeurs (privés) avec licence, n'avait elle pas été interdit.

Nos partenaires