Twitter va revoir son système de contrôle après un sérieux litige raciste

10/11/17 à 17:24 - Mise à jour à 17:22

Source: Datanews

Le réseau social Twitter interrompt momentanément son programme de contrôle après avoir essuyé de vives critiques à propos de la vérification de Jason Kessler, l'une des figures tristement célèbres de l'extrême-droite américaine.

Twitter va revoir son système de contrôle après un sérieux litige raciste

© BELGA IMAGE

Twitter est de nouveau la cible de ses utilisateurs. Pas avec un élargissement de la limite de caractères possibles cette fois, mais en attribuant la fameuse coche 'Vérifié' à un raciste d'extrême-droite. Il en résulte que son programme de contrôle est temporairement arrêté.

Le programme de vérification existe depuis quelque temps déjà et est utilisé pour les compte que Twitter considère comme étant d''intérêt public'. Il est surtout question ici de personnalités, athlètes et journalistes. Ces utilisateurs doivent prouver que leur compte est bien le leur, avant d'être vérifié. Le but de la petite coche bleue est de faire savoir aux fans de Twitter qu'ils suivent le compte du 'véritable' Donald Trump par exemple et pas l'un des nombreux comptes de parodie.

Mais ces mini-coches attribuées uniquement à un très petit groupe de personnes, ont été vite considérées comme un symbole de statut. Or Twitter vient d'en allouer une à Jason Kessler, l'organisateur du rassemblement d'extrême-droite 'Unite the Right' à Charlottesville. Cette marche de protestation qui eut lieu en août, a révélé à la face des Etats-Unis l'existence d'une bande de néonazis déambulant avec des flambeaux et des fusils dans les rues de la petite ville universitaire.

Cette prise de conscience était certes nécessaire, mais selon quelques utilisateurs particulièrement volubiles de Twitter, le réseau social aurait avec cette coche en quelque sorte légitimé Kessler. Twitter a réagi promptement en déclarant que son système pouvait être amélioré. Le programme de contrôle a donc été interrompu pour permettre d'en vérifier les lignes directrices. Des lignes directrices qui, après l'immixtion russe, les bots d'insultes, les plaintes pour intimidation sexuelle et un président américain qui envoie régulièrement des tweets menaçant à travers le monde, ont été particulièrement souvent 'passées en revue' ces derniers temps.

Nos partenaires