Twitter adapte ses règles après le tweet de Trump sur la Corée du Nord

26/09/17 à 13:26 - Mise à jour à 13:27

Sur Twitter, il n'est en principe pas permis d'exprimer des menaces. Suite au tweet posté par le président américain Trump, considéré comme une déclaration de guerre par la Corée du Nord, Twitter va à présent faire une exception pour les tweets soi-disant dignes d'actualité.

Twitter adapte ses règles après le tweet de Trump sur la Corée du Nord

© Twitter/@realDonaldTrump

'Il est interdit de proférer des menaces brutales ou de promouvoir la violence', peut-on lire dans les conditions d'utilisation de Twitter. Le site social se réserve le droit de fermer les comptes qui ne respectent pas ces conditions.

Lorsque le président américain Donald Trump posta dimanche un tweet menaçant vis-à-vis de la Corée du Nord, différents utilisateurs de Twitter en ont fait la remarque à l'entreprise.

Même si le tweet semblait en effet enfreindre les conditions générales, Twitter décida de ne pas fermer le compte de Trump. Entre-temps, l'entreprise a explicité sa décision sur Twitter: "Nous prenons en considération plusieurs facteurs, lorsque nous jugeons si un tweet enfreint ou non nos règles. Le degré d'actualité et l'intérêt public y jouent aussi un rôle."

Twitter reconnaît que le degré d'actualité n'était jusqu'à présent pas encore mentionné dans son code de conduite public. "Mais en interne, nous appliquons cette politique depuis assez longtemps déjà et nous allons bientôt actualiser nos conditions afin de les rendre encore plus claires."

Consistant

Les adaptations semblent logiques, mais pourraient poser de nouveaux dilemmes au réseau social. Des tweets d'organisations terroristes sont-elles ou non dignes d'actualité par exemple? Si elle veut être consistante, Twitter devra envisager ce genre d'évaluation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos