Trop peu de communes flamandes possèdent un consultant en sécurité

04/03/15 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Source: Datanews

Malgré l'obligation qui leur est faite, la plupart des villes et communes flamandes n'ont pas encore engagé de consultant en sécurité pour aider les administrations locales à gérer correctement les données personnelles.

Trop peu de communes flamandes possèdent un consultant en sécurité

. © Vlaamse Toezichtscommissie

La 'Vlaamse Toezichtscommissie' (commission de contrôle flamande) a recensé le nombre de communes disposant d'un consultant en sécurité. Il en ressort qu'à peine une petite cinquantaine d'administrations locales (sur 308 communes) ont recruté quelqu'un.

V-ICT-or, l'organisation ICT flamande, rappelle l'obligation d'engager un consultant en sécurité pour chaque instance traitant des données personnelles, gérant des sources de données authentiques, intervenant dans la communication de données personnelles ou proposant un support pour la gestion des utilisateurs et des accès.

La protection des données personnelles est un point délicat, surtout dans les plus petites communes. La 'Vlaamse Toezichtscommissie' souhaite améliorer la situation par le truchement d'un consultant et d'un plan de sécurité. Actuellement, elle recourt à la sensibilisation, mais à terme, elle pourrait infliger des amendes.

Nos partenaires