Trop peu d'étudiants en informatique

09/08/07 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Dernièrement, nous avions signalé qu'il n'y avait jamais eu autant de nouvelles places IT vacantes qu'actuellement. Aucune solution ne semble cependant se dessiner à moyen terme. Des derniers chiffres publiés par la KU Leuven et l'université de Gand, il apparaît en effet que toujours moins d'étudiants optent pour une formation en informatique.

Dernièrement, nous avions signalé qu'il n'y avait jamais eu autant de nouvelles places IT vacantes qu'actuellement. Aucune solution ne semble cependant se dessiner à moyen terme. Des derniers chiffres publiés par la KU Leuven et l'université de Gand, il apparaît en effet que toujours moins d'étudiants optent pour une formation en informatique.

A la KUL, ils étaient 443 étudiants à s'inscrire en informatique en 2003, contre 279 seulement l'an dernier. Et l'université de Gand constate un recul similaire. Dans l'enseignement pour adultes, l'on observe également un désintérêt pour ce type de formation: l'on recensait ainsi 2.431 inscrits en 2004 contre 2.136 l'an dernier.

L'on ne sait en fait pas clairement où le bât blesse. En Belgique, les informaticiens sont quasiment certains de trouver du travail - la majorité des étudiants de dernière année se voient en effet offrir un contrat avant même la fin de leurs études, et Agoria parle de 14.000 postes vacants - et sont en outre généralement assez bien payés. Dans le journal De Morgen, Patrick Slaets, conseiller économique pour le secteur IT chez Agoria, affirme que les personnes qui se recyclent en informaticiens sont encore davantage prisées sur le marché du travail. "Les entreprises préfèrent toujours plus engager des informaticiens qui disposent de compétences plus générales", avance Slaets.

Nos partenaires