Trop de BI nuit à la BI

26/12/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les CIO utilisent un trop grand nombre d'applications BI différentes. Ce faisant, leurs décisions sont basées sur un nombre d'analyses trop élevé et trop varié. Telle est la conclusion d'une étude de Forrester.

Les CIO utilisent un trop grand nombre d'applications BI différentes. Ce faisant, leurs décisions sont basées sur un nombre d'analyses trop élevé et trop varié. Telle est la conclusion d'une étude de Forrester.

Une trop grande confusion règne dans les applications ICT et les objectifs organisationnels, estime le cabinet d'études Forrester au terme d'une enquête auprès d'une centaine de directeurs ICT. Leurs décisions s'appuient en effet sur un trop grand nombre d'applications de décisionnel (business intelligence) différentes.

Les décideurs disposent en moyenne de 3 à 5 applications de BI différentes. Un cinquième de ces décideurs en exploite même six, voire davantage. Dès lors, les décisions se fondent sur des outils d'analyse et de reporting trop nombreux et variés.

Par ailleurs, les directeurs ICT concèdent qu'ils ne sont pas encore en mesure d'intégrer les applications BI des différents éditeurs. Bref, la consolidation reste un voeu pieux.

Utilisateurs finaux

Toujours selon l'étude, les utilisateurs finaux ne sont toujours pas impliqués plus étroitement dans le décisionnel. Ainsi, trois quarts des CIO interrogés affirment que le département informatique est toujours sollicité dans la création de rapports et de tableaux de bord.

Enfin, l'enquête montre que deux tiers des directeurs informatiques considèrent que les utilisateurs finaux éprouvent trop de difficultés à maîtriser les systèmes BI.

Nos partenaires