'Trop d'entreprises n'ont pas conscience des risques en matière de cyber-sécurité'

24/06/15 à 14:20 - Mise à jour à 14:20

Trop d'entreprises encore ne sont pas conscientes des risques qu'elles courent en matière de cyber-sécurité, selon Danielle Jacobs, présidente de Beltug. Beltug, une association de managers IT d'entreprises, collabore avec le cabinet du secrétaire d'Etat en charge du respect de la vie privée Bart Tommelein (Open VLD) sur une check-list en vue de sensibiliser les entreprises petites, moyennes ou grandes.

'Trop d'entreprises n'ont pas conscience des risques en matière de cyber-sécurité'

Danielle Jacobs (Beltug) © Beltug

D'un sondage du marché réalisé par Beltug, auquel 252 entreprises belges ont participé, il ressort notamment que 33 pour cent de leurs collaborateurs peuvent installer eux-mêmes des logiciels sur leur ordinateur de travail.

Risque de malware

Jacobs trouve cette proportion "inquiétante" car, selon elle, les entreprises courent ainsi un sérieux risque d'être confrontées à du malware avec toutes les conséquences que cela implique pour leur sécurité.

Du sondage, il apparaît également que dans beaucoup d'entreprises, il y a encore de l'incertitude à propos de ce qu'elles doivent faire, lorsqu'elles constatent une fuite de données.

Plus de la moitié des entreprises (61 pour cent) pense que les autorités doivent en être informées. Plusieurs instances ont été citées, mais en fait, les entreprises ne sont aucunement obligées d'informer les autorités, sauf s'il s'agit d'opérateurs télécoms. La Commission vie privée le recommande dans ce cas.

Réglementation européenne en chantier

L'on prépare actuellement une réglementation européenne portant sur la communication de fuites de données, mais selon Jacobs, il faudra attendre encore quelques années, avant qu'elle entre en vigueur. En attendant, il convient de sensibiliser les entreprises.

(Belga/MI)

Nos partenaires