Trois entrepreneurs ICT belges parmi les 100 Belges les plus riches

30/07/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Dans un récent dossier sur les 100 plus grosses fortunes belges d'Humo, on retrouve trois entrepreneurs actifs en ICT.

Dans un récent dossier sur les 100 plus grosses fortunes belges d'Humo, on retrouve trois entrepreneurs actifs en ICT.

Selon une estimation de leur fortune, il s'agit de Roland Duchâtelet de Melexis, de Jos Sluys, l'ancien propriétaire d'Arinso, et des fondateurs d'Artwork Systems.

Roland DuchâteletMelexisFortune: 544 millions d'euros

Avec sa 19e position, il fait tout juste partie du top 20 des fortunes en Belgique. Actif également en politique avec le parti Vivant, Roland Duchâtelet est le fondateur de Melexis, fabricant de puces pour l'industrie automobile. Il contrôle le holding Elex qui possède notamment Melexis mais aussi Epiq, spécialisée en solutions de test. Il est par ailleurs propriétaire de la chaîne TVLokaal aujourd'hui disparue et qui avait repris en septembre 2002 le portail internet Advalvas. Melexis a son siège central à Ypres et a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de plus de 200 millions d'euros pour un effectif de 750 collaborateurs.

Jos SluysEx-Arinso Fortune: 226,150 millions d'euros

Jos Sluys a profité des années fastes pour introduire Arinso en bourse et se hisser désormais en 39e position dans la classement. Sa fortune est estimée à 226,150 millions d'euros. En mai 2007, Arinso était cédée à Northgate qui voyait ainsi son chiffre d'affaires passer à 700 millions d'euros et ses effectifs à 6.000 collaborateurs. Arinso propose des services HR à des entreprises dans 27 pays et comptait notamment parmi ses références Unilever, Philip Morris, ING et Delta Lloyd.

Guido Van der Schueren- Bart Denoo Ex-Artwork Systems Fortune: 148,960 millions d'euros

A la 61e place du classement, on retrouve Guido Van der Schueren et Peter en Bart Denoo, les fondateurs d'Artwork Systems, un éditeur de logiciels gantois spécialisé dans l'impression d'emballages. En août de l'an dernier, la société a été vendue à Esko pour 196 millions d'euros. Artwork Systems a enregistré en 2006 un chiffre d'affaires de 46 millions d'euros. Suite à la fusion avec Esko, le groupe emploie désormais de l'ordre d'un millier de collaborateurs actifs dans 40 pays et réalisant un chiffre d'affaires de plus de 180 millions d'euros.

Nos partenaires