Trois enchérisseurs pour le câble wallon

08/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 07/09/06 à 23:59

Source: Datanews

Le sort en est jeté: trois entreprises ont fait une offre de reprise contraignante sur le "club câblé wallon des huit". Altice et Telenet étaient déjà depuis longtemps dans la course, alors que le groupe Ale-Teledis/Brutélé est surtout le résultat de machinations politiques.

Comme on le sait, une grande partie du paysage du câble wallon, qualifié de 'club des huit' (l'association de 7 intercommunales câblées wallonnes et d'Ideatel), était en vente. Dans le cadre d'une procédure d'offres qui dure depuis des mois déjà et qui a pris l'allure d'une course par éliminination, trois noms demeurent: Telenet, Altice et le 'groupement d'intérêt économique' Ale-Teledis et Brutélé, les deux entreprises de câble restantes proposant conjointement la marque 'Voo'.Ce dernier groupe a été repêché in extremis en mai après l'annonce de la liste des enchérisseurs, une opération dans laquelle c'est surtout le PS qui pesé de tout son poids. Il est par ailleurs probable que c'est le caractère politique du dossier qui a fait renoncer le candidat canadien à la reprise Cogeco en mai. Un mois plus tard, le PS a tenté de regrouper les deux câbleurs wallons lors d'une "réunion de la dernière chance", mais qui n'a abouti à rien.Les juristes du 'club des huit' examinent à présent la recevabilité des trois offres. Leur contenu sera également étudié: le prix net, les conditions de financement, la durée de validité de l'offre, les engagements vis-à-vis du personnel et le projet industriel des enchérisseurs.

Nos partenaires