Toyota suspend aussi ses tests de voitures autonomes aux Etats-Unis

22/03/18 à 13:29 - Mise à jour à 23/03/18 à 09:29

Toyota interrompt temporairement ses tests de voitures autonomes aux Etats-Unis. Voilà ce qu'a décidé le constructeur automobile japonais suite à l'accident mortel impliquant une voiture de ce genre appartenant à Uber. Le service de taxi américain avait précédemment déjà annoncé qu'il suspendait ses tests.

Toyota suspend aussi ses tests de voitures autonomes aux Etats-Unis

© REUTERS

Dimanche dernier à Tempe, une ville dans l'état d'Arizona au sud-ouest des Etats-Unis, une femme est décédée après avoir été renversée par une voiture autonome d'Uber. La piétonne a été heurtée, lorsqu'elle traversait la route. Il s'agit là probablement du premier accident mortel impliquant une voiture autonome et un piéton.

"Nous ne pouvons provisoirement que spéculer sur la cause de l'accident et sur ses implications quant à l'avenir des déplacements autonomes", déclare-t-on à présent au sein du Toyota Research Institute (TRI) installé aux Etats-Unis. Comme le TRI craint que cet accident "puisse avoir un impact émotionnel sur les chauffeurs utilisés dans les tests", l'institut a décidé d'interrompre temporairement ses tests les plus avancés sur la voie publique.

Il ne s'agit en l'occurrence que des tests effectués dans les états américains de Californie et du Michigan. Les essais réalisés par Toyota au Japon se poursuivent eux.

'Le chauffeur était distrait'

Entre-temps, la police de l'Arizona a mis sur Twitter des images de l'accident. On peut y voir que le chauffeur-contrôleur assis au volant n'était pas vigilant. Par ailleurs et d'après une première réaction de la cheffe de police de l'endroit, Uber n'est pas responsable de l'accident. L'enquête se poursuit.

Nos partenaires