"Tout un chacun est la victime du cyber-crime"

20/03/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

La branche 'Brussels-European' d'ISSA - l'association mondiale des spécialistes de la sécurité - a organisé cette année pour la première fois une enquête sur le 'cyber-crime' en Belgique. Ses premiers résultats provisoires - et relativement désenchanteurs - ont été présentés lors d'Infosecurity Belgium.

La branche 'Brussels-European' d'ISSA - l'association mondiale des spécialistes de la sécurité - a organisé cette année pour la première fois une enquête sur le 'cyber-crime' en Belgique. Ses premiers résultats provisoires - et relativement désenchanteurs - ont été présentés lors d'Infosecurity Belgium.

Il est manifeste que l'an dernier, et surtout si l'on prend aussi en compte les années précédentes, quasiment tous les participants à l'enquête ont connu un incident de sécurité (voire plus). Ou comme le déclare Tomas Vanhoof d'une manière on ne peut plus claire: tout un chacun est la victime du cyber-crime! Et ce n'est d'ailleurs pas uniquement lié aux conséquences des dommages causés par des problèmes de sécurité, mais aussi parce que les entreprises sont plus soucieuses d'économies que de protection contre toutes les attaques ou autres dangers.

Des résultats de l'enquête, il apparaît que le top trois des problèmes se compose ainsi: vol/perte de biens IT (où la perte importante de données s'avère dangereuse), abus de dispositifs de connectivité et perte de propriété intellectuelle (IP).

[ISSA] a organisé cette enquête avec des bénévoles et en collaboration avec plusieurs organisations qui l'ont aidée à la diffuser. Les résultats complets - en ce compris des chiffres d'Irlande, où se tient une enquête similaire, et internationaux - seront expliqués lors d'un événement organisé plus tard cette année (en mai ou juin).

Nos partenaires