Toujours plus de communes scannent leurs factures

28/01/13 à 10:51 - Mise à jour à 10:51

Source: Datanews

Les factures entrantes sont à présent aussi toujours davantage scannées par les autorités locales, puis liées au bon de commande initial, afin que leur approbation et leur paiement puissent se faire plus rapidement. L'entreprise de services ICT flamande Cipal a élaboré dans ce but une solution en collaboration avec la malinoise Arco.

Toujours plus de communes scannent leurs factures

Les factures entrantes sont à présent aussi toujours davantage scannées par les autorités locales, puis liées au bon de commande initial, afin que leur approbation et leur paiement puissent se faire plus rapidement. L'entreprise de services ICT flamande Cipal a élaboré dans ce but une solution en collaboration avec la malinoise Arco.

Nombre de villes, telles Louvain, Malines, Geel ou Hasselt, et d'autorités provinciales utilisent déjà ce service, mais depuis quelques mois, pas mal de communes comme Sint Katelijne Waver le font aussi. "Il y en a une dizaine d'opérationnelles et quelque douze en phase de démarrage", explique le fondateur d'Arco, Paul Van Coillie. Il compte sur quasiment cent instances d'ici 2014.

Le logiciel s'assure que les champs, tels le montant et la référence du bon de commande, soient lus automatiquement. Les communes peuvent choisir de scanner elles-mêmes les documents ou de les sous-traiter. "Dans la plupart des cas, elles les sous-traitent", déclare Van Coillie. Arco occupe en tout 65 collaborateurs et possède une entreprise soeur à Roulers. Elles réalisent conjointement un chiffre d'affaires de 8,2 millions ¤ et tablent pour cette année sur 9 à 9,5 millions ¤ de rentrées.

Nico Cras, le CEO de Cipal, a modifié la stratégie de son organisation: "Nous allons à présent nous tourner davantage vers l'extérieur et créer activement des partenariats, afin de proposer plus rapidement des innovations aux administrations locales flamandes."

En savoir plus sur:

Nos partenaires