Toshiba veut grappiller de l'argent pour garder sa place à la Bourse

21/11/17 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Datanews

Toshiba a annoncé son intention de récolter 5,4 milliards de dollars (4,6 milliards d'euros) dont l'entreprise a besoin pour maintenir sa cotation boursière au Tokyo Stock Exchange (TSE).

Toshiba veut grappiller de l'argent pour garder sa place à la Bourse

© Reuters

La firme entend rechercher l'argent nécessaire en émettant de nouvelles actions et en comblant ainsi les trous financiers dus à la faillite de sa filiale nucléaire aux Etats-Unis. Les règles du TSE stipulent en effet qu'une entreprise se trouvant dans le rouge pendant deux ans doit être exclue de la Bourse. Le cours de l'action Toshiba a régressé de cinq pour cent aussitôt après cette annonce.

Toshiba, qui est depuis quelque temps déjà aux prises avec des scandales et des bavures, dispose encore d'un délai se terminant en mars prochain pour retomber sur ses pattes. La vente de nouvelles actions représente surtout une solution à court terme lui permettant de rester à la Bourse, en attendant que l'accord à propos de la vente de sa division des puces soit entériné. Précédemment, Toshiba avait en effet décidé de revendre ses puces-mémoires NAND-Flash à un groupe formé autour de Bain Capital pour 18 milliards de dollars (15,3 milliards d'euros). Cette vente pourrait permettre à Toshiba de résoudre ses problèmes, mais l'opération s'éternise, parce que diverses instances publiques doivent d'abord s'y pencher, mais aussi parce qu'entre-temps, l'entreprise est en procès avec un autre fabricant de puces-mémoires, Western Digital, qui s'oppose à la vente.

Toshiba ne s'attend pas à ce que tout rentre dans l'ordre d'ici mars et doit donc trouver d'autres manières de récolter le montant de 6,7 milliards de dollars nécessaires pour conserver sa place à la Bourse. Le lecteur attentif aura noté que l'actuel plan d'actions ne permettra pas non plus à Toshiba d'y arriver, mais l'entreprise compte aussi sur quelques crédits d'impôts. Le montant total devrait ainsi atteindre 7,5 milliards de dollars.

La firme japonaise Toshiba a connu des problèmes, après que sa branche nucléaire Westinghouse ait accumulé de gigantesques pertes. Si la vente d'actions est un succès, ce serait déjà une bonne nouvelle pour Toshiba, qui améliorerait de ce fait sa position sur le plan des négociations menées avec Western Digital notamment, ou qui pourrait calmer le jeu et ne plus avoir la date-butoir de mars comme une espèce d'épée de Damoclès brandie au-dessus de sa tête.

Nos partenaires