Tommelein: 'Notre pays démontre qu'il y a des limites à ce que fait Facebook. Sans respect de la vie privée, pas de liberté'

15/05/15 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

"Avec cette recommandation de la Commission vie privée belge, notre pays démontre qu'il y a des limites", déclare Bart Tommelein (Open VLD), secrétaire d'Etat en charge du respect de la vie privée. "Sans respect de la vie privée, il n'y a pas de liberté. J'espère dès lors aussi que Facebook prendra cette recommandation au sérieux. Si tel n'est pas le cas, la Commission vie privée se tournera vers la Justice."

Tommelein: 'Notre pays démontre qu'il y a des limites à ce que fait Facebook. Sans respect de la vie privée, pas de liberté'

© BELGA

Selon la Commission vie privée, Facebook "se moque des législations européenne et belge et ce, à différents niveaux". Le site social intègre en effet en secret à ses produits et services les données personnelles de ses membres, utilisateurs et de n'importe quel internaute avec qui il entre en contact, sans leur demander la moindre autorisation. Facebook n'accepte pas d'être liée à la loi nationale belge sur le respect de la vie privée. La Commission n'est pas de cet avis.

'Facebook doit respecter la loi sur le respect de la vie privée'

Le secrétaire d'Etat Tommelein prévient à présent que Facebook doit respecter la loi sur le respect de la vie privée. "Nous ne pouvons pas permettre que Facebook suive les utilisateurs et même les non-utilisateurs sans leur consentement sur d'autres sites web. Les 'social plug-ins' (des boutons sur les sites web sur lesquels on clique pour partager des infos sur les médias sociaux) ne peuvent transférer des données inutiles à Facebook", déclare-t-il.

"Tout comme l'ensemble des autres entreprises, Facebook doit demander une autorisation explicite à ses utilisateurs pour pouvoir exploiter les informations qu'elle collecte via les cookies. Surtout à des fins publicitaires", ajoute Tommelein.

'Les gens se posent des questions à propos des entreprises qui prennent la confidentialité à la légère'

"La prise de conscience en matière de respect de la vie privée croît partout dans le monde. Mercredi, la Chambre des Représentants américaine a approuvé une loi mettant fin aux pratiques d'espionnage de la NSA par exemple. Toujours plus de gens se posent à juste titre des questions à propos d'entreprises mondiales à succès qui prennent à la légère les lois sur la confidentialité", conclut le secrétaire d'Etat.

(Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires