TietoEnator entre les mains d'un bailleur de fonds?

26/03/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

L'investisseur norvégien Capital Fund VI lance une offre d'1,1 milliard d'euros sur l'intégrateur finnois de systèmes TietoEnator qui se réorganise complètement depuis quelque temps déjà et qui avait fermé sa filiale belge, fin de l'an dernier.

L'investisseur norvégien Capital Fund VI lance une offre d'1,1 milliard d'euros sur l'intégrateur finnois de systèmes TietoEnator qui se réorganise complètement depuis quelque temps déjà et qui avait fermé sa filiale belge, fin de l'an dernier.

Capital Fund VI a lancé son offre, fin de la semaine dernière, par l'entremise du fournisseur finnois de services Cidron Services. Il propose 38 pour cent de plus que la cotation boursière de TietoEnator. A partir du 2 avril, les actionnaires pourront se prononcer sur l'offre qui expire fin avril.

TietoEnator, littéralement 'data enabler', occupe 16.000 collaborateurs dans 30 pays. L'entreprise a fortement crû grâce à des rachats, mais elle a été forcée de se restructurer en profondeur ces dernières années. Sa filiale belge située à Zaventem a ainsi été fermée en 2007 après dix-sept années d'existence. En 2005, celle-ci réalisait chez nous encore un chiffre d'affaires de 7,5 millions d'euros avec 56 collaborateurs. TietoEnator avait signé quelques contrats-cadres avec la Commission européenne en matière de garanties qualitatives de réseaux. Début 2000, elle a créé pour Proximus le premier centre d'appels virtuel. Pour l'éditeur Sanoma, elle a aussi pris en charge l'intégration du centre d'appels. Quelques banques belges, telles KBC (système de gestion des cartes Visa), Dexia, Fortis, ING et Rabobank font aussi partie de ses références.

Nos partenaires