Thierry Bertrand, CIO de la Région wallonne

18/06/10 à 09:35 - Mise à jour à 09:35

Source: Datanews

Thierry Bertrand est devenu le nouveau directeur du département informatique du SPW.

Thierry Bertrand, CIO de la Région wallonne

Thierry Bertrand est récemment devenu, officiellement, le nouveau directeur du département informatique (DTIC) du SPW (service public de Wallonie).

Long feuilleton que la désignation du nouveau "CIO" de la Région wallonne. Une nomination qui avait été rendue nécessaire suite à la "modernisation" de l'Administration wallonne qui avait vu fusionner MRW (ministère de la Région wallonne) et MET (ministère de l'Equipement et des Transports) et, dès lors, leurs équipes IT respectives.

Sorti gagnant de la présélection (qui n'avait vu se présenter que 4 candidats), Thierry Bertrand, précédemment directeur IT du MRW, aurait pu être investi dès avant les élections régionales de 2009 mais sa nomination par le gouvernement avait été placée dans le "pot commun" des désignations et promotions de plusieurs inspecteurs généraux devant être nommés dans divers services de l'Administration. Avec notamment tous les "arbitrages" et équilibrages politiques qu'implique généralement ce genre de procédure.

Pendant la période transitoire, alors qu'Edmond Dimartinelli faisait office de directeur IT ad interim, Thierry Bertrand avait occupé les fonctions de directeur des Solutions logicielles et Projets. C'est lui également qui avait piloté les différentes réunions destinées à définir un "Plan de transition" pour la sortie du GIEI, des réunions à laquelle ont participé (mais pas systématiquement) représentants du DTIC, de l'ETNIC (Communauté française), d'EasiWal et du consortium qui avait réalisé l'audit préalable qui avait mené en 2008 à la dénonciation du GIEI.

Désormais, Thierry Bertrand aura sous sa responsabilité les 3 axes de l'IT wallonne: Architecture & Sécurité informatique, Exploitation informatique, et Solutions logicielles et Projets. Et le gouvernement attend de lui qu'il fasse progresser l'épineux dossier du GIEI et la transition vers une informatique en partie réinternalisée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires