Thales: jeu informatique pour les pros

14/12/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le spécialiste des télécoms militaires Thales Communications Belgium a inauguré la semaine dernière à Tubize son Battlespace Transformation Center (BTC). Ce BTC est un laboratoire de planification et de simulation en ligne permettant à l'armée de gérer des flux de communication non-complexes en cas de situation de conflit ainsi que de simuler des situations de crise. En d'autres termes, il s'agit de jeux informatiques ultra-coûteux pour les professionnels.

Le spécialiste des télécoms militaires Thales Communications Belgium a inauguré la semaine dernière à Tubize son Battlespace Transformation Center (BTC). Ce BTC est un laboratoire de planification et de simulation en ligne permettant à l'armée de gérer des flux de communication non-complexes en cas de situation de conflit ainsi que de simuler des situations de crise. En d'autres termes, il s'agit de jeux informatiques ultra-coûteux pour les professionnels.

Les utilisateurs peuvent mettre en oeuvre des soldats et d'autres moyens dans le cadre d'une situation (de guerre) définie avant de lancer une 'guerre virtuelle'. En pratique, des explosions, des embuscades et des émeutes peuvent être simulées, tandis que les cadres de l'armée peuvent vérifier les réactions en cas par exemple de panne complète des communications.

Afin d'assurer un maximum de réalité, les mondes virtuels dans lesquels se déroulent les simulations sont basés sur des cartes typographiques ultra-précises. C'est ainsi qu'en introduisant Leuven comme localisation, il est possible de mettre à feu et à sang la capitale de la bière avec une colonne de chars Leopard 2.

Equipé notamment d'un écran Barco, ce labo aura coûté 1 million EUR, une somme à laquelle il faut ajouter 150.000 EUR par an pour les mises à jour et la maintenance.

Le BTC se veut par priorité un outil de formation, mais il permet aussi de planifier avec précision les moyens et les technologies de communication nécessaires sur le terrain. Dix ingénieurs spécialisés sont affectés à temps plein à ce laboratoire qui est d'ailleurs connecté à 29 installations similaires dans 10 pays. "Ce faisant, nous pouvons stimuler les échanges d'informations à l'échelle internationale et influencer positivement le processus de décision entre différents pays", explique Philippe Renauld, directeur 'business development' de Thales.

Thales Communications emploie 150 personnes à Tubize. L'entreprise réalise un chiffre d'affaires de 150 millions EUR et compte parmi ses clients, outre l'armée belge, des organismes publics comme Belgocontrol et le Cern.

Nos partenaires