Testé: le Nokia 5 est-il bon ou tout simplement bon marché?

04/08/17 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Datanews

HMD est-elle capable d'insuffler une nouvelle vie à la marque Nokia? Avec trois smartphones à prix abordables, cette dernière veut en tout cas effectuer son comeback. Malheureusement, il se dégage de ces téléphones une sensation de... réchauffé.

Testé: le Nokia 5 est-il bon ou tout simplement bon marché?

. © .

Nous avions été agréablement surpris, lorsque Nokia présenta début de cette année au Mobile World Congress les Nokia 3, 5 et 6 à respectivement 139, 189 et 299 euros, combinant un joli design à des prix très serrés et à une version pure d'Android sans tralala. Nous avions vraiment apprécié.

Design

Notre avis n'a certes pas changé à propos du design. Le Nokia 5 n'a absolument pas le 'look & feel' d'un appareil à prix budget et tient parfaitement sa place à côté des Huawei P10, HTC U11 ou iPhone.

Le fait qu'on dispose dans cette catégorie de prix d'un scanner d'empreintes digitales et d'un écran de 5,2 pouces, est un très beau supplément. La recharge s'effectue via un connecteur micro-USB.

Des spécifications allant de pair avec le prix serré

Notre enthousiasme pour le Nokia 5 se termine malheureusement là. Sous le capot-moteur, on trouve un processeur octa-coeur Snapdragon 430 cadencé à 1,4 GHz, mais aussi 2 giga-octets de RAM, des spécifications qui sont tout simplement trop justes pour un smartphone actuel.

Utilisez-vous Facebook? Si oui, soyez patient car à plusieurs reprises, nous avons observé que le Nokia 5 a mis 12 à 15 secondes pour ouvrir l'appli. Lorsque nous avons utilisé effectivement Facebook, nous avons reçu quelques fois le message selon lequel l'appli ne réagissait pas, ce qui assez étonnamment n'était même pas vrai. Supprimer la mention suffit alors pour poursuivre.

Appareil photo

Cette lenteur au démarrage concerne aussi l'appareil photo, certes de quelques secondes seulement, mais si on veut photographier un sujet rapidement, on n'y parvient généralement pas. Il convient cependant d'ajouter que l'appareil photo de 13 méga-pixels réalise de jolies prises de vue. L'objectif même ne pose donc pas de problème, mais la patience est de mise.

.

. © Pieterjan Van Leemputten

Téléchargez cette photo en haute résolution.

Il en va de même pour la mémoire de 16 giga-octets qui ne répond pas aux normes actuelles. 7,22 giga-octets sont déjà occupés par Android. Ajoutez-y l'espace pris par les applis (dans notre cas 4,36 giga-octets) et deux cents méga-octets dans la cache (qu'on peut vider, mais qui se remplit régulièrement) et vous disposez tout au plus de 2 à 5 giga-octets pour vos photos, vidéos et musique. La mémoire est extensible au moyen d'une carte microSD, mais dans la pratique, il n'est pas possible de transférer toutes les applis vers une carte-mémoire externe.

Wifi ou pas?

Sur le plan de la connectivité, le Nokia 5 nous a aussi déçus. Nous avons ainsi perdu plusieurs fois par jour la connexion avec le réseau wifi, alors que le téléphone se trouvait sur une table. Nous avons parfois vu apparaître la mention, selon laquelle il fallait de nouveau saisir le mot de passe, alors qu'on constatait ensuite que tel ne devait pas être le cas.

.

. © Pieterjan Van Leemputten

Téléchargez cette photo en haute résolution.

Le smartphone refusait même souvent d'établir la connexion avec le réseau domestique malgré une portée suffisante et alors que d'autres appareils n'éprouvaient aucun problème. C'est comme s'il oubliait parfois qu'il était équipé d'une puce wifi et quel réseau avait déjà été utilisé.

Batterie

Avec sa batterie de 3.000 mAh, le Nokia 5 s'en tire bien. Lorsque nous débranchions l'appareil à 8 heures du matin, nous disposions à 18 heures encore de la moitié de sa capacité en utilisation moyenne (quelques appels, de la navigation, Facebook, Whatsapp, mais jamais plus de quelques minutes). Si vous n'abusez pas, vous pourrez bénéficier de deux jours d'autonomie.

Vaut-il son prix?

Nombre de nos objections vis-à-vis du Nokia 5 sont à nuancer du fait de son prix serré. Lorsqu'on débourse un quart seulement du prix d'un smartphone premium, il ne faut pas s'attendre à monts et merveilles. Il est possible que Nokia veuille d'abord sonder le marché, avant d'injecter des millions dans un modèle plus coûteux.

Le Nokia 5 a cependant aussi ses charmes: un joli design et une version pure d'Android, donc sans couches supplémentaires ni applis indésirables, en combinaison avec un appareil photo qui réalise des photos très correctes. C'est bon à prendre pour un prix de 189 euros seulement. Dans ce contexte, il nous faut avouer qu'une attente un tantinet plus longue au niveau de l'appareil photo, de la reconnaissance de l'empreinte digitale ou du démarrage de l'appli Facebook fait partie du jeu.

Mais même pour un modèle d'entrée de gamme, il est malaisé d'accepter des problèmes au niveau de choses banales telles un wifi perturbé ou une appli populaire affichant des messages de plantage (injustifiés). On pourrait peut-être encore l'accepter d'une marque de téléphones bon marché inconnue, mais pour un appareil portant le sigle légendaire Nokia, on s'attend à ce que même le modèle de base tienne au moins la route sur ce plan, ce qui n'est pas le cas.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos