Test: un téléphone sobre de milieu de gamme dans un magnifique habit premium

26/02/18 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

Huawei présente un smartphone dont l'atout est très étonnant. Pour le prix d'un appareil de milieu de gamme, vous disposerez en effet avec le P Smart du look d'un produit-phare. Mais son ramage est-il bien à la hauteur de son plumage?

Test: un téléphone sobre de milieu de gamme dans un magnifique habit premium

© Huawei

Huawei est et reste une entreprise qui serre les prix. Depuis des années déjà, le géant chinois jongle avec les impressionnantes spécifications de ses appareils vendus à des prix tout aussi impressionnants, ce qui est tout à son honneur.

Un parfait exemple de ce qui précède est donné par le Mate 10 Pro récemment testé qui réussit à rivaliser avec le LG V30, mais qui est vendu à un prix plus avantageux. Le P Smart ne semble à première vue pas constituer une exception à la règle. L'aspect le plus étonnant de cet appareil de milieu de gamme est son grand écran de 5,65 pouces à rapport d'image 18:9.

Premières impressions

La première impression plaide en faveur du P Smart car, habituellement, les fabricants vous demandent de payer nettement plus que les 259 euros de ce téléphone à large écran sans bords démesurés. Et ici, on pense aussitôt au Samsung Galaxy S8 ou à l'iPhone X. Ce sont là de véritables smartphones premium, alors que ces mêmes marques appliquent généralement à leurs modèles de milieu de gamme un ratio 'écran-coque' nettement moindre.

Une plus-value du P Smart d'Huawei, c'est aussi son protège-écran. Même s'il ne s'agit que d'une fine couche plastifiée, cela fait bonne impression.

Une fois la bonne impression passée, on constate bien vite que si l'écran est bon, il est quand même loin d'être parfait. Le rendu des couleurs est certes précis, mais la luminosité maximale du grand écran est plutôt faible. Une faiblesse que l'on retrouve du reste assez souvent malheureusement dans les téléphones de milieu de gamme. Le temps de réponse pourrait également être meilleur.

En outre, l'écran se trouve par défaut en 'mode de luminosité automatique', qui tient compte de la lumière ambiante, ainsi que de l'état de la batterie de l'appareil. Durant nos tests, nous avons vite considéré cette fonction comme désagréable, parce que le P Smart change de luminosité de manière très agressive lorsqu'on se déplace entre des endroits bien et moins bien éclairés.

Test: un téléphone sobre de milieu de gamme dans un magnifique habit premium

© Huawei

L'appareil se caractérise par une coque métallique très élégante, mais extrêmement lisse. Le boîtier en aluminium et l'écran à 1.080 x 2.160 pixels sont à la base de l'impression de haute qualité dégagée par le P Smart et ce, même si ces deux éléments s'opposent aussi. Lorsqu'on est en train d'utiliser le téléphone, on n'a pas toujours la meilleure prise en raison de l'encadrement fin de l'écran. Surtout si on est habitué à tenir son smartphone d'une seule main. Dès qu'on exerce une solide prise sur le téléphone, on risque de toucher par mégarde différents éléments de l'écran. On est donc tenté de relâcher la prise. Si on ajoute à cela le fait que la finition métallique des côtés et de la face arrière s'avère extrêmement lisse, il convient de faire preuve de prudence, si on veut utiliser l'appareil sans sa housse.

Matériel et performances

Le P Smart est équipé de 3 Go de mémoire RAM et d'un Huawei HiSilicon Kirin 659 System on a Chip (SoC), accompagné d'un CPU octa-coeur (4x2.36 GHz Cortex-A53 et 4x1.7 GHz Cortex-A53) et d'un GPU Mali-T830 MP2. Huawei utilise le SoC également dans l'Honor 7X, un appareil de même catégorie de prix partageant bien d'autres caractéristiques encore avec le P Smart. Le HiSilicon Kirin 659 est un SoC de 16 nanomètres surtout destinéeaux appareils de milieu de gamme, conférant au P Smart une impression de vitesse.

Régulièrement, le téléphone surprend par de très faibles 'frame rates' (images par seconde), alors qu'on est simplement en train de défiler dans le bureau d'EMUI 8.0, la carapace graphique d'Huawei, ou qu'on veut par exemple sélectionner un itinéraire dans Google Maps. Mais le point fort par excellence devrait être l'appli photo par défaut. Elle relève certes par moments quasiment un défi en effectuant plusieurs photos successives de manière fluide dans son mode par défaut 'point-and-shoot'. Mais en raison du temps mis par le P Smart pour réaliser et traiter une photo, le moment opportun est souvent passé, ou vous avez entre-temps bougé la main. Des retards similaires se manifestent durant les jeux qui exigent des performances graphiques assez puissantes, mais cela n'est pas si inhabituel dans cette catégorie de prix. On aurait quand même pu s'attendre à une meilleure optimisation de l'appli photo conçue par Huawei même.

Une explication éventuelle de la faible vitesse d'images par seconde se situerait au niveau du ratio d'écran 18:9 de l'appareil. En raison de la résolution supérieure, le P Smart doit 'rendre' davantage de pixels, ce qui nécessite une plus grande puissance graphique. Il est en tout cas étonnant qu'un ancien téléphone de milieu de gamme comme l'Huawei Honor 5C de l'an dernier (aussi appelé Huawei GT3) tourne plus rapidement que le P Smart, malgré son SoC plus faible et ses versions moins récentes d'EMUI et du système d'exploitation Android.

L'accu 3.000 mAh de l'Huawei P Smart tient le coup généralement sans problème une journée durant. En utilisation normale, vous conserverez en soirée quelque 30 pour cent de sa capacité. Celle-ci diminuera cependant rapidement si vous utilisez des applis plus intensives ou si vous poussez la luminosité de l'écran. Le téléphone s'échauffe alors très vite. Les performances stand-by de la batterie sont à souligner. Vous pourrez ainsi laisser le P Smart inutilisé facilement toute une nuit, sans perdre un seul pour cent de capacité.

Un important atout de l'appareil est aussi son scanner d'empreintes digitales, qui déverrouille votre smartphone rapidement et sans réduire la vitesse d'images par seconde. Il est aussi extrêmement précis, ce qui fait que votre smartphone ne vous demandera jamais de saisir votre code pin pour pouvoir se déverrouiller. On regrettera l'absence de quelques fonctions telles le support de la technologie Quick Charge de recharge rapide de votre téléphone. De plus, le P Smart n'accepte pas non plus les connexions wifi à 5 GHz.

Software

L'Huawei P Smart fonctionne sur Android 8.0 Oreo, sur lequel Huawei fait tourner comme à son habitude sa carapace Emotion UI (EMUI). EMUI a ses défenseurs et ses détracteurs, mais ici, il est manifeste que la carapace a été améliorée tant visuellement que sur le plan des fonctions.

Avant tout, il est intéressant qu'Huawei n'impose pas sa propre appli de messagerie, mais qu'Android Messages, l'appli SMS de Google, puisse aussi être utilisée. Cette dernière exploite en effet la norme de messagerie RTC sophistiquée.

En outre, il est appréciable également qu'on puisse, via les 'paramètres d'affichage' choisir d'activer ce qu'on appelle un tiroir à applis ('app drawer') pour obtenir un aperçu séparé de toutes les applis installées. Les utilisateurs d'Android, qui possédaient par exemple précédemment un téléphone de Samsung, pourront ainsi s'adapter nettement plus aisément à l'interface. On regrettera cependant qu'il faille encore et toujours pas mal piocher dans les paramètres du téléphone pour retrouver la fonction. Surtout quand on sait qu'un menu de paramètres séparé et étoffé est prévu pour toutes les autres fonctions du bureau.

En outre, le P Smart, tout comme tant d'autres smartphones de milieu de gamme, intègre également sa part de 'bloatware', des applis - souvent des jeux - qui sont préinstallées sur le téléphone, sans qu'on le demande. Heureusement, Huawei permet de supprimer très facilement les applis indésirables en quelques secondes.

Un exemple d'une appli dont on ne peut cependant pas se passer, c'est le 'Gestionnaire Téléphone', qui propose notamment une protection antivirus en collaboration avec l'entreprise de sécurité Avast. Dès qu'on entame un scan, l'appli recherche la présence de maliciel. Et si le scan échoue en fin de compte, vous serez quand même rassuré par le message on ne peut plus clair: "Safe".

Il convient enfin de relever un petit inconvénient lié au ratio d'image 18:9 du téléphone. Dans des applis tierces, le P Smart demande chaque fois l'autorisation de pouvoir utiliser le plein écran. Heureusement, cette question n'apparaît que quand on ouvre une nouvelle appli pour la première fois.

Appareil photo

Le P Smart propose un double appareil photo à objectifs de 13 et de 2 méga-pixels à l'arrière. Les deux sont équipés respectivement d'un capteur RGB et monochrome, ce qui améliore le contraste couleurs vs noir. Ce concept, Huawei l'applique depuis le P9 déjà, mais ces dernières années, il se manifeste aussi dans des appareils plus économiques de la marque. En outre, l'appareil photo principal dispose d'un objectif à ouverture de diaphragme f/2.2. En façade, Huawei fait appel à un appareil photo de 8 méga-pixels grand angle.

Même si l'appli photo n'est pas des plus fluides sur le P Smart, elle offre néanmoins plusieurs perfectionnements. La fonction 'pro-camera' est par exemple une sorte de mode manuel. En outre, on trouve aussi un mode panorama et une agréable fonction chronométrique. Avec cette dernière, l'appareil photo réalise rapidement des prises de vue successives, ce qui permet d'obtenir une brève vidéo accélérée. A noter cependant l'absence de quelques fonctions importantes dans l'appli photo d'Huawei, comme par exemple le 'contrejour', un 'mode sport' ou une 'fonction nocturne'.

Test: un téléphone sobre de milieu de gamme dans un magnifique habit premium

© Huawei

La fonction 'High Dynamic Range' (HDR) de l'appareil laisse quelque peu à désirer. Il convient d'abord de l'activer toujours manuellement, mais ensuite, les résultats ne sont pas vraiment impressionnants. Les parties mieux éclairées des objets restent encore et toujours trop vives, alors que les ombres donnent une image trop obscure. D'un autre côté, l'appareil photo semble effectuer de meilleures corrections au niveau des couleurs.

Un atout manifeste du téléphone, c'est la présence du 'grand diaphragme'. Dès qu'on l'active, l'appareil effectue des prises de vue selon un temps d'obturation très court, ce qui fait que l'arrière-plan devient flou. Il est possible d'ajuster le degré de profondeur de champ lors de la prise des photos. Il est en outre singulier que l'appareil photo affiche un joli résultat même d'objets sur lesquels il est assez malaisé de se focaliser.

S'il fallait juger les capacités 'point-and-shoot' du P Smart, par lesquelles on effectue des photos sans adapter les réglages, l'appareil ne se distinguerait pas vraiment. Le rendu des couleurs est bon grâce au 'dual-camera-set-up', mais la luminosité ne semble pas vraiment être la meilleure amie de l'objectif de l'appareil photo principal. Les images sombres offrent un effet délavé. De plus, l'objectif n'a pas de réponse à offrir, lorsqu'il y a un peu trop de contrejour. La nuit, l'appareil photo offre des performances assez modérées, et le seul flash à LED n'améliore pas vraiment les choses.

Quant à l'appareil photo frontal, il laisse une meilleure impression, parce que l'amplitude de l'objectif permet de réaliser des selfies très agréables. Les sticks à selfies sont superflus car même si on prend une photo de deux personnes, il reste normalement encore largement assez de place pour l'arrière-plan. IUl convient toutefois d'ajouter que l'appareil à selfies n'échappe pas non plus à une faible plage dynamique.

Conclusion

Le P Smart est un appareil aux performances respectables, caractérisé par d'indéniables points forts et faibles. Rien dans son look ne permet de supposer qu'il s'agit là d'un téléphone vendu 259 euros seulement. Ce n'est que quand on commence à l'utiliser qu'il déçoit quand même assez vite. Le P Smart manque surtout d'un meilleur degré de finition interne. Des applications telles Google Maps et la propre appli photo d'Huawei ne devraient pas laisser à désirer sur un nouveau téléphone de milieu de gamme comme le P Smart.

Par ailleurs, l'écran - en fonction de la catégorie de prix l'atout numéro un de l'appareil - est certes impressionnant à première vue, mais ici encore, le souci d'économies et de compromis d'Huawei vient ternir le tableau. Voilà pourquoi en fin de compte, le P Smart s'avère un peu court...

D'une part, l'appareil a tout d'un joyau au niveau de son look, mais dès qu'on se met à l'utiliser, les premières frustrations se manifestent. Nous pensons donc que ce téléphone plaira surtout aux personnes qui apprécient un appareil à l'aspect moderne, sans en attendre monts et merveilles au niveau des performances.

Nos partenaires