Test: Nintendo Classic Mini

14/11/16 à 13:35 - Mise à jour à 13:34

Source: Datanews

Au beau milieu de la violence visuelle de Battlefield 1 et Mafia III, Nintendo lance sur le marché l'une des consoles de jeux vidéo les plus attirantes de l'année, à savoir une sorte de version de poche de sa classique Nintendo Entertainment System (1983-1994), sur laquelle on retrouve trente jeux classiques allant de Super Mario Bros. à Tecmo Bowl.

Test: Nintendo Classic Mini

© Nintendo

Score: (4/5)

Trente jeux de l'ère dorée de Nintendo incorporés à une mini-console susceptible d'être aisément connectée à une HDTV moderne et vendue en magasin au prix de 60 euros: pas de quoi hésiter longtemps! La Nintendo Classic Mini est à tout le moins une révolution, mais il y a au minimum deux concurrentes qui, sur le papier, en offrent plus encore: la Sega Mega Drive Classic et l'Atari Flashback, deux répliques similaires de consoles classiques lancées par l'entreprise néerlandaise Atgames, intègrent en effet respectivement quatre-vingts et cent jeux, soit bien davantage encore que ce qui est préinstallé sur la Nintendo Classic Mini.

Mais Nintendo dispose de bien d'autres atouts avec sa mini-console. Comme le fait que ces jeux classiques puissent être utilisés en trois modes d'affichage différents. Il y a l'affichage 4:3 traditionnel, qui propose les mêmes rapports d'image que ceux de la console originale branchée sur un ancien téléviseur à tube cathodique, et dont beaucoup de joueurs se souviendront à coup sûr. Mais il y a aussi deux paramètres d'image 'spéciaux': un 'pixelparfait', qui affiche à l'écran chaque pixel des jeux sous la forme d'un petit carré séparé, et un 'mode tube cathodique', qui simule la vague brillance des jeux sur un ancien téléviseur en intégrant de subtiles lignes horizontales dans l'image.

Test: Nintendo Classic Mini

© Nintendo

L'offre de jeux vidéo est en outre particulièrement alléchante avec tant des choix évidents (les trois jeux Super Mario Bros., Donkey Kong, Kid Icarus, The Legend of Zelda) que des choses plus particulières comme la très rigide simulation de football américain Tecmo Bowl. Mais cela va bien au-delà avec de l'espace réservé aussi à des succès intemporels tels Bubble Bobble, des jeux de rôles épiques à la Final Fantasy, des perles oubliées dans le style StarTropics, et des 'jeux pour les jeunes' comme Castlevania, Double Dragon II et Ninja Gaiden. Certes tous les jeux repris sur la console ne sont pas top (Balloon Fight est un fiasco par exemple), alors que plusieurs des classiques (tels Metroid caractérisé par une portée nettement trop faible des tirs) n'ont pas suffisamment résisté à l'usure du temps que pour y jouer encore des heures durant. Mais nous pouvons quand même vous garantir que vous trouverez dans la gamme proposée au moins un jeu qui vous tiendra en haleine soir après soir.

Relevons aussi quelques petites imperfections sur la Nintendo Classic Mini. Les câbles des contrôleurs sont un peu trop courts par exemple. La console n'est pas non plus fournie avec une alimentation électrique: l'on n'y trouve qu'un petit câble USB qu'il conviendra de brancher soit sur un connecteur disponible séparément, soit sur celui de votre smartphone. Mais ce sont là des objections minimes pour un appareil qui ne demande qu'à se retrouver sous le sapin de Noël.

Nos partenaires