Test: le smartphone Android Samsung Galaxy A5 (2016)

23/03/16 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Les smartphones Android de Samsung dans la série Galaxy A seront plus abordables que ceux de la série S, tout en intégrant dans leur nouvelle configuration "2016" pas mal de fonctions de leurs frères plus coûteux. Nous avons testé le nouveau Galaxy A5 (2016). Comment justifier les compromis obligatoirement faits vis-à-vis du Galaxy S6?

Test: le smartphone Android Samsung Galaxy A5 (2016)

Samsung Galaxy A5 (2016) © Samsung

La gamme 2016 rénovée du Samsung Galaxy A5 comprend trois modèles, dont nous avons testé la variante A5 intermédiaire. Ce Galaxy A5 (2016) SM-A510F offre beaucoup de caractéristiques communes avec le Galaxy S6, le top-modèle de Samsung jusqu'à l'arrivée du S7. Le nouveau A5 possède également une coque en métal monobloc avec des bords renforcés et le solide Corning Gorilla Glass 4 de part et d'autre. Seul le châssis de l'A5 est un peu plus grand et plus lourd que celui du S6 (155 g contre 138 g).

L'A5 est aussi plus épais d'1,4 mm que le S6, mais en raison du design intelligent avec un écran quasi d'un seul tenant s'étalant jusqu'au bord et légèrement arrondi latéralement, cela ne se remarque en fait pas. Du reste, vous obtenez un plus en contrepartie, à savoir une batterie plus puissante (non- amovible) de 2.900 mAh, contre 2.550 mAh pour le S6. Cela se traduit évidemment par une autonomie plus longue, comme on le verra par ailleurs.

Caractéristiques techniques

Les deux smartphones tournent sur Android 5.1.1 et sont équipés d'un écran Super Amoled clair et riche en couleurs, un peu supérieur à 5 pouces (5,1 pour le S6 et 5,2 pour l'A5). L'écran de l'A5 offre une résolution Full HD et une densité en pixels de 424 ppi. Pour le S6, la densité est de 576 ppi. Il faut cependant avoir de bons yeux pour distinguer la différence.

La principale économie de coût réside dans le processeur quelque peu moins puissant (même s'il s'agit encore et toujours d'un Samsung Exynos octa-coeur, mais d'une série inférieure caractérisée par une vitesse d'horloge moindre et par un composant graphique plus lent ne supportant 'que' OpenGL 3.0 plutôt que 3.1) et dans la mémoire d'1 Go plus chiche, même si elle fait toujours 2 Go.

Des 16 Go d'espace de stockage, il vous reste encore 11 Go pour vos besoins (il n'existe pas de modèle à 32 Go). Si cela ne vous suffit p as, vous pourrez ajouter une carte mémoire microsd d'une capacité maximale de 128 Go.

Le bouton 'home' de l'A5 (2016) ne fonctionne pas en tant que capteur d'empreinte digitale, comme celui du S6. Mais d'autres gadgets manquent évidemment aussi: pas de télécommande infrarouge, pas de 'wireless-ac wifi', pas d'indicateurs de la température ou du pouls, pas de sortie vidéo mhl via le connecteur micro-USB. Mais une sortie vidéo sans fil est bien possible via Miracast, alors que le port USB supporte aussi USB OTG (on-the-go) afin de brancher un disque externe par exemple.

L'appareil photo à l'arrière offre une résolution un peu inférieure (13 MP contre 16 MP) et n'a qu'un seul flash, mais il réagit très vite: une double pression sur le bouton 'home' active l'appareil photo dans la seconde. Relevons aussi la présence des fonctions de prise de vue HDR, panorama et géo-localisation. La résolution vidéo est par contre limitée à 1.080 pixels à 30 fps.

Autonomie

La batterie plus grande et le processeur plus lent profitent largement à l'autonomie. Au Futuremark PC Mark benchmark contraignant, l'autonomie est de 795 minutes. Il s'agit là non seulement de la meilleure autonomie mesurée dans le cadre de ce test, mais elle s'avère aussi nettement plus longue que celle du Samsung S6 qui obtient 482 minutes au même test.

Selon Samsung, la batterie tient le coup douze heures durant en visionnement vidéo non-stop, dix heures en navigation web non-stop via wifi, et 21 heures en téléphonie non-stop. La durée en standby atteint les seize jours. De très bons chiffres qui devraient plaire aux personnes n'aimant pas trop souvent recharger leur téléphone. La batterie peut par ailleurs être rapidement rechargée avec un adaptateur USB de 2A, mais la recharge sans fil, comme dans le cas du S6, n'est ici pas possible.

Performances

Le Galaxy A5 (2016) est évidemment plus lent que le Galaxy S6. La différence est notable surtout aux tests de jeux et multimédias, mais pour le reste, l'écart est peu sensible. En utilisation smartphone normale, l'A5 réagit vite et ne donne donc pas du tout une impression de lenteur.

Conclusion

Le Samsung Galaxy A5 (2016) est en tout cas un smartphone nettement meilleur que le précédent A5. Il s'agit aussi d'un bon smartphone Android intermédiaire caractérisé par un élégant design, une solide qualité de construction et, surtout, une très bonne autonomie. En contrepartie, son prix risque d'être assez élevé. Alors que la version de 32 Go du Samsung Galaxy S6 plus rapide, plus léger et mieux équipé est aujourd'hui disponible au prix de 479 euros, l'on peut s'attendre certes à ce que l'A5 (2016) voit son prix bientôt diminuer aussi, mais comme les choses se présentent pour l'instant, nous devrions débourser 80 euros de moins que pour le S6, à moins que vous ne jugiez une grande autonomie plus importante que les performances multimédias.

Prix conseillé: 399 euros

Source: www.diskidee.be

Nos partenaires