Test-Achats a trompé le consommateur à propos d'une tablette

07/03/13 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Datanews

Un cadeau qui avait été présenté par Test-Achats comme une tablette informatique, n'était en réalité rien de plus qu'un gadget sans écran tactile et wifi. Le Jury d'Ethique Publicitaire a donc estimé que Test-Achats a trompé le consommateur.

Test-Achats a trompé le consommateur à propos d'une tablette

© Belga

Test-Achats a fait de la publicité en ligne qui s'est avérée 'trompeuse' vis-à-vis de la loi sur la protection du consommateur, ainsi que du code publicitaire de l'International Chamber of Commerce. Voilà ce qu'a décidé le Jury d'Ethique Publicitaire (JEP) suite à une plante déposée par un consommateur, indiquent les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad.

Test-Achats a présenté un cadeau comme étant une tablette informatique, alors qu'en réalité, il ne s'agissait que d'un simple gadget dépourvu d'écran tactile et de wifi. Le magazine de défense des consommateurs a ainsi lui-même trompé ces derniers, selon le JEP.

Le plaignant avait réagi à l'offre de Test-Achats consistant à proposer gratuitement une tablette à la souscription d'un nouvel abonnement. Mais la tablette n'avait en fait de tablette que le nom.

Techniques de marketing Le JEP a certaines remarques à formuler à propos des techniques de marketing de Test-Achats. C'est ainsi que les données techniques de cette soi-disant 'tablette' n'étaient disponibles qu'en français et pas en néerlandais. Le jury a exigé de Test-Achats qu'elle modifie sa publicité ou ne la diffuse plus.

L'organisation de défense des consommateurs peut encore aller en appel de cette décision. Rien n'a encore été décidé à ce propos, selon De Standaard. L'année dernière, le JEP avait reçu deux plaintes dénonçant les pratiques de marketing de Test-Achats et en 2010 une plainte.

UPDATE: l'organisation de défense des consommateurs Test-Achats va faire appel de la décision du Jury d'Ethique Publicitaire (JEP). Test-Achats dément le fait d'avoir pratiqué de la publicité trompeuse. Son porte-parole, Jean-Philippe Ducart, déclare: "L'erreur dans la version néerlandaise avait été rectifiée bien avant le dépôt de la plainte." Et d'évoquer un problème "sémantique". "Tout le débat porte sur le terme 'tablette'. Les gens pensent alors aussitôt à un appareil tel l'iPad, mais une tablette n'a pas nécessairement toutes ces caractéristiques techniques", ajoute-t-il. "Notre offre est claire, et les données techniques correspondent totalement au produit proposé. Le JEP n'a pas examiné tous nos arguments pratiques et techniques."

Son collègue porte-parole Ivo Mechels avait réagi plus tôt aujourd'hui sur le site de microblogging Twitter: "Test-Achats recrute des abonnés par des actions de marketing. Certaines de ces actions incluent un cadeau, mais en l'occurrence ce cadeau est un gadget, rien de plus et rien de moins." (Belga/EE/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires