Tesla teste déjà une voiture autonome sur la voie publique

02/02/17 à 13:07 - Mise à jour à 13:07

L'année dernière, Tesla a commencé à tester quatre voitures autonomes dans l'état américain de Californie. Il s'agit là d'un jalon important pour le CEO de l'entreprise, Elon Musk, qui avait promis précédemment que Tesla sortira pour fin 2017 une voiture autonome capable de relier Los Angeles à New York.

Tesla teste déjà une voiture autonome sur la voie publique

© Tesla

Mais avant d'y arriver, pas mal de choses devront encore se passer cette année. Les quatre voitures testées n'ont parcouru que 880 kilomètres sur la voie publique en octobre et en novembre 2016, annonce l'agence Bloomberg. Durant ces trajets, les conducteurs humains présents dans l'habitacle ont dû intervenir 182 fois, afin d'éviter un accident, comme il ressort des données transférées au contrôleur des véhicules californien. En novembre déjà, Tesla avait mis une vidéo en ligne à propos de tout ce que son Autopilot pouvait faire dans la circulation.

Des constructeurs comme Tesla, qui testent des voitures autonomes sur la voie publique, doivent chaque année transmettre au contrôleur compétent un rapport reprenant le nombre d'incidents enregistrés. Des derniers chiffres publiés, il apparaît que 11 constructeurs automobiles effectuent pour l'instant des tests sur le réseau routier californien. Ce serait la voiture autonome de Waymo, l'entreprise soeur de Google, qui s'en tirerait le mieux. Les personnes en charge de la sécurité se trouvant dans l'habitacle des voitures de Waymo, n'ont dû intervenir que 0,2 fois par mile parcouru (1,6 kilomètre). BMW occupe la deuxième place avec 1,6 intervention par mile parcouru.

Un instantané qui ne dit pas tout

Mais selon les analystes, il ne faut pas trop s'en tenir aux chiffres émanant de la Californie, parce que nombre de constructeurs effectuent également des tests ailleurs, que ce soit sur la voie publique ou sur des terrains privés. Les distances parcourues ne reflètent pas non plus les conditions de roulage: 'Il s'agit là d'un instantané certes intéressant, mais qui ne dit pas tout', explique un analyste à Bloomberg. Une voiture peut nettement plus facilement rouler sur une autoroute (où il faut moins intervenir) que dans des zones habitées, où elle est confrontée à des piétons, cyclistes et autres usagers de la route qui effectuent des manoeuvres imprévisibles.

En outre, Tesla dispose d'une arme secrète qui s'avère beaucoup plus importante que les 880 kilomètres parcourus par les quatre voitures testées. L'entreprise stocke de manière structurelle au niveau mondial les données de toutes ses voitures en circulation. Les capteurs, données cartographiques et algorithmes d'apprentissage sont ainsi continuellement adaptés à tout ce qui est collecté. Aujourd'hui, toutes ces voitures ont déjà parcouru conjointement 480 millions de kilomètres sur la voie publique, ce qui représente un véritable 'trésor' d'informations.

Nos partenaires