Tesla ne pourra plus utiliser le terme 'Autopilot'

17/10/16 à 10:09 - Mise à jour à 10:09

Tesla ne pourra plus prétendre en Allemagne que ses voitures recourent à un 'autopilot'. Le service allemand de la circulation routière, le Kraftfarht-Bundesamt, en a décidé ainsi.

Tesla ne pourra plus utiliser le terme 'Autopilot'

© Reuters

Selon ce service, le terme 'autopilot' sème la confusion. Il ne s'agit en effet pas d'un pilote automatique opérationnel sans l'intervention d'un conducteur humain, mais d'un assistant à la conduite.

''Pour éviter tout malentendu et de fausses attentes, nous exigeons que le terme 'autopilot' ne soit plus utilisé dans les publicités'', a indiqué le Kraftfarht-Bundesamt à la firme Tesla. Des médias allemands citaient hier dimanche le courrier envoyé au constructeur automobile américain.

'L'autopilot est un risque'

L'institut de recherche allemand signale dans un rapport que l'autopilot représente en outre un 'risque substantiel dans la circulation'. Il ne suivrait ainsi pas le marquage correct au sol dans une zone de travaux. En l'absence de marquage au sol, la voiture suit simplement celle qui la précède.

Un autre danger, c'est que la voiture n'est capable de 'regarder' derrière elle que sur une distance de quarante mètres. Or sur les autoroutes allemandes, il y a des tronçons sans limite de vitesse, ce qui fait qu'une voiture roulant à 200 km/heure peut tout à coup surgir de l'arrière. Dans ces conditions, un champ de vision arrière de quarante mètres s'avère insuffisant.

'On ne sait pas clairement quand le conducteur doit intervenir'

Le terme 'Autopilot' peut non seulement amener les conducteurs à penser qu'ils ne doivent plus rien faire, mais le système ne signale pas non plus quand l'ordinateur de bord ne peut résoudre une situation spécifique et quand le conducteur doit alors intervenir. Dans un tel cas, la voiture poursuit tout simplement sa route.

(ANP/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires