Tentative de piratage des sites web de l'Agence Mondiale Antidopage et du Tribunal Arbitral du Sport

12/08/16 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

L'Agence Mondiale Antidopage WADA et le Tribunal Arbitral du Sport TAS confirment avoir été les victimes de pirates, qui ont tenté d'accéder aux bases de données des tests pratiqués sur les athlètes, a annoncé Associated Press ce jeudi soir.

Tentative de piratage des sites web de l'Agence Mondiale Antidopage et du Tribunal Arbitral du Sport

© Reuters

Le site web du TAS n'était plus accessible dans la nuit de jeudi à vendredi, a constaté l'agence Belga.

Quant à la WADA, elle a confirmé "cette semaine", durant les Jeux Olympiques, avoir appris que son système avait été ciblé, même si elle n'a pu donner une date précise de l'attaque subie.

L'Agence en a en fait été informée par une vidéo de revendication sur YouTube, a indiqué Maggie Durand, la coordinatrice de la communication de la WADA. Et d'ajouter qu'il est apparu très vite que le site internet n'avait pas été réellement mis en danger, mais que la situation est encore et toujours suivie de très près.

Selon Durand, les pirates n'ont pas réussi à accéder aux résultats des tests de dopage. Les pirates ont recouru au hameçonnage ('phishing'), une technique par laquelle les utilisateurs du système visé reçoivent un courriel soi-disant officiel leur demandant de décliner leur code d'accès.

Tous les utilisateurs de la base de données ont été informés des tentatives d'hameçonnage, et une mise en garde a également été placée sur le site web.

(Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires