Telindus Sourcing : concertation ce vendredi 8 février

06/02/08 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Après la manifestation le 21 janvier dernier d'une dizaine de délégués syndicaux et permanents CNE de Telindus Sourcing à Mons devant le siège de Belgacom pour dénoncer l'accord qu'aurait conclu Telindus avec d'autres opérateurs pour empêcher les techniciens de quitter la société , une réunion de concertation au Ministère de l'emploi et du travail, déjà reportée à 2 reprises, devrait finalement avoir lieu ce vendredi 8 février.

Après la manifestation le 21 janvier dernier d'une dizaine de délégués syndicaux et permanents CNE de Telindus Sourcing à Mons devant le siège de Belgacom pour dénoncer l'accord qu'aurait conclu Telindus avec d'autres opérateurs pour empêcher les techniciens de quitter la société , une réunion de concertation au Ministère de l'emploi et du travail, déjà reportée à 2 reprises, devrait finalement avoir lieu ce vendredi 8 février.Le porte-parole de Belgacom, Haroun Fenaux, le confirme : "L'emploi du personnel n'est nullement mis en cause par la fin du contrat (entretien du réseau GSM) fin janvier entre Telindus et Mobistar. "Il y a d'autres projets sur le long terme et d'autres focus" Côté CNE, on évoque la piste Belgacom TV , qui laisse septique : "Pas le même niveau de qualification ni le même volume d'emplois" expliquait lors de la manifestation Philippe Samek, Permanent CNE contacté par téléphone ce matin : "Nous n'avons toujours reçu aucune information, ni de la direction de Telindus, ni de celle de Belgacom. Nous avons l'impression qu'on laisse un peu pourrir la situation. Nous ne savons pas si nous devons nous attendre à un début de piste de solution vendredi, ou si la Présidente de la Commission Paritaire sera amenée à rédiger un PV de carence, qui ouvrira la porte à des actions syndicales autres que démonstratives. Car c'est tout un cahier de revendications qui a été déposé pour le personnel de Telindus Sourcing." Sans accord, des préavis de grève pourraient donc tomber à Mons et à Ostende.

Nos partenaires