Téléphoner gratuitement sans opérateur

21/09/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Société suédoise fondée en 2004, TerraNet parie sur une plate-forme d'appels gratuits sans devoir disposer d'un opérateur télécom ou d'une station de base. TerraNet se présente comme un réseau 'peer to peer' de téléphonie mobile. En Tanzanie et en Equator, des projets viennent d'être lancés.

Société suédoise fondée en 2004, TerraNet parie sur une plate-forme d'appels gratuits sans devoir disposer d'un opérateur télécom ou d'une station de base. TerraNet se présente comme un réseau 'peer to peer' de téléphonie mobile. En Tanzanie et en Equator, des projets viennent d'être lancés.

Les combinés d'un réseau TerraNet font office de noeud lorsqu'ils s'ajoutent au réseau, et sont donc en contact permanent les uns avec les autres. Les appels peuvent donc être routés entre eux sans faire intervenir le réseau ou une station de base de l'opérateur. En d'autres termes, l'établissement d'un appel n'entraîne aucun coût, ce qui permet de téléphoner gratuitement. Une fois qu'un combiné est allumé, il détecte directement le ou les autres postes qui se trouve(nt) à proximité immédiate.

Le combiné établit alors presque directement la liaison et augmente donc la portée du réseau. Chaque combiné a une portée effective de l'ordre de 1 km, et la liaison avec un autre téléphone double pratiquement cette distance. Et si l'on reproduit ce principe, il est possible d'établir un petit réseau complet. Lorsqu'une personne souhaite téléphoner, elle vérifie d'abord si le téléphone de la personne qu'elle désire appeler se situe dans la zone de couverture du réseau créé et, si tel est le cas, la communication peut être établie.

Si la théorie est belle, cette technologie a son revers, concède Anders Carlius, fondateur de TerraNet. "Le défi majeur consiste à trouver suffisamment de fréquences libres. En outre, le système ne fonctionne qu'avec des combinés spécifiques. Même si nous espérons évoluer à terme vers un système capable de supporter beaucoup plus de combinés. Supposons par exemple que nous puissions utiliser l'émetteur Bluetooth d'un GSM pour créer un réseau TerraNet; dans ce cas, nous éliminerions les problèmes de fréquences et pourrions créer des réseaux nettement plus vastes. De très nombreux GSM embarquent en effet déjà une puce Bluetooth. Si nous pouvons réaliser cette prouesse, nous pourrions même représenter une sérieuse menace pour l'actuel standard de communication GSM."

Avec cette technologie, TerraNet cible surtout les pays en développement où la téléphonie mobile ne s'est pas encore imposée. Les opérateurs télécoms et fournisseurs traditionnels d'équipements télécoms ne se sentent pas encore directement menacés. Car la technologie n'est pas encore suffisamment performante, tandis que le 'business model' de TerraNet ne serait pas encore pertinent. Reste que Carlius précise qu'Ericsson aurait investi dans cette technologie.

Nos partenaires