Téléphoner en voiture provoque davantage d'embouteillages

04/01/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

L'utilisation du téléphone dans la voiture se traduit par des files à la fois plus nombreuses et plus longues. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par l'University of Utah.

L'utilisation du téléphone dans la voiture se traduit par des files à la fois plus nombreuses et plus longues. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par l'University of Utah.

Tout conducteur qui téléphone, en mains libres ou non, roule en moyenne trois kilomètres par heure plus lentement que les autres usagers de la route. En outre, un chauffeur en communication téléphonique s'insère moins aisément dans le trafic.

Pour son étude, l'Américain David Straver a invité quarante étudiants à prendre place dans un simulateur de conduite. Ceux qui téléphonaient, demeuraient plus longtemps derrière des véhicules lents et changeaient moins souvent de bande de roulement que ceux qui ne téléphonaient pas. Les premiers mettaient aussi plus de temps à parcourir la distance, écrit Computer Idee. "Comme on peut estimer qu'au moins une personne sur dix téléphone au volant, cela exerce une influence non négligeable sur le trafic", conclut Straver.

Nos partenaires