'Telenet veut surtout conserver sa clientèle actuelle'

17/06/13 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Datanews

'L'objectif n'est plus d'attirer massivement de nouveaux clients, mais bien de conserver la clientèle actuelle'. Voilà ce que prétend John Porter, le nouveau CEO de Telenet, dans une interview accordée à De Tijd et à L'Echo.

'Telenet veut surtout conserver sa clientèle actuelle'

'L'objectif n'est plus d'attirer massivement de nouveaux clients, mais bien de conserver la clientèle actuelle'. Voilà ce que prétend John Porter, le nouveau CEO de Telenet, dans une interview accordée à De Tijd et à L'Echo.

John Porter y va de quelques déclarations étonnantes dans un entretien qu'il a eu avec les journaux d'affaires De Tijd et L'Echo ce week-end: 'La stratégie du passé ne fonctionne plus. Duco Sickinghe fut le directeur de la Telenet de la précédente décennie. Je suis celui des dix ans à venir.'

'Avant, c'étaient les produits qui constituaient la priorité', selon lui, 'nous devions prendre à notre compte la prochaine innovation, lancer le meilleur produit sur le marché et précéder la concurrence. Aujourd'hui, c'est le client qui prime. Il n'y a pas de valeur sûre sur ce marché. Il n'y a pas de produit qui révolutionne le secteur. Le but n'est plus d'attirer massivement de nouveaux clients, mais bien de conserver la clientèle existante.' John Porter entend limiter la déperdition de clients en leur proposant de petits extras comme davantage de films à la demande ou des connexions plus rapides.

John Porter ne voit pas de concurrence dans les opérateurs télécoms ou chaînes TV belges: 'La menace ne vient pas de Belgacom ou de VMMa, mais de la globalisation. GoogleTV, AppleTV, Netflix, les réseaux poste à poste et le piratage.

Selon lui, une croissance à deux chiffres n'est plus tenable: 'Nous misons sur une croissance durable grâce à l'innovation et en vendant davantage à nos clients. Seuls 40 pour cent d'entre eux optent pour trois produits (triple play) et à peine 10 pour cent pour quatre produits. Nous avons donc encore pas mal de potentiel'.

Il envisage aussi des rachats. Et de citer le câblo-opérateur wallon Voo: 'La consolidation est inévitable en Europe. Les entreprises du câble indépendantes comme la wallonne Voo et la néerlandaise Ziggo vont être mises sous pression. Or Liberty Global dispose des moyens financiers pour faire preuve d'opportunisme à ce niveau, et il en sera ainsi.'

Pour terminer, l'interview nous apprend encore que le nouveau directeur de Telenet est un grand amateur de bières trappistes comme la Westfleteren, mais 'ma préférée est la Westmalle Tripple. J'en bois une chaque jour, et mon frigo en est plein. Oui, un tout nouveau monde s'ouvre à moi.'

En savoir plus sur:

Nos partenaires