Telenet tente en vain d'attirer Interkabel vers l'IDTV

06/04/07 à 00:00 - Mise à jour à 05/04/07 à 23:59

Source: Datanews

Le fossé semble être bien profond entre Telenet et Interkabel. Les tentatives de créer une plate-forme de télévision numérique équivalente et d'arriver à un accord sur la propriété du contenu, comme la vidéo à la demande, n'ont en effet pas encore abouti.

Telenet n'a toujours pas la vie facile avec Interkabel, qui regroupe les trois câblo-opérateurs de Flandre occidentale, du Brabant et, surtout, du Limbourg desservant conjointement 800.000 ménages. Dans le passé, Telenet a déjà essayé d'absorber Interkabel, mais celle-ci s'y est toujours opposée.A présent que Telenet s'américanise de plus en plus (Liberty Global y a augmenté, la semaine dernière, sa participation jusqu'à 31,43 pour cent), l'écart semble être encore plus important qu'avant entre les deux parties. Telenet et Interkabel ont aussi choisi des plates-formes IPTV différentes. Elles utilisent certes le même fournisseur de décodeurs ADP, mais Interkabel, qui a baptisé sa plate-forme 'INDI', a résolument opté pour la télévision à haute définition. Contrairement à ce qu'on pouvait lire, hier, dans le journal De Tijd, les abonnés qui déménagent, ne peuvent absolument pas utiliser le même décodeur.Fin de l'an dernier, Interkabel possédait 40.000 clients pour la télévision numérique, alors que Telenet en avait 275.000. Telenet revendique aussi les droits sur la télévision interactive et sur la vidéo à la demande. Elle a d'ailleurs mis Interkabel en demeure à ce propos. Telenet souhaite régenter tout ce qui est télévision numérique chez Interkabel, mais celle-ci ne veut rien entendre.Qui plus est, fin de l'an dernier, Interkabel a signé un accord de collaboration avec les deux plus importants câblo-opérateurs wallons ALE-Brutélé en vue de continuer à développer conjointement leurs plates-formes de télévision numériques. Telenet est ainsi mis devant le fait accompli. ALE-Brutélé sont en effet proches d'un accord final portant sur la reprise des huit autres câblo-opérateurs wallons. Pierre de Wergifosse, président de l'association de coordination Cable Belgium, envisage un accord d'ici la fin du mois. On parle d'un montant de 475 millions d'euros.Le journal L'Echo annonce cependant aujourd'hui qu'ALE et Brutélé auraient de manière inattendue réduit leur offre, ce qui pourrait encore semer le trouble. Si un accord est néanmoins trouvé, Telenet, qui a été exclu des négociations, se tournera certainement vers le tribunal supérieur, à savoir le Conseil d'Etat, pour contester la reprise.

Nos partenaires