Telenet s'en tient au coax, mais se lance aussi dans le ftth

23/06/17 à 18:44 - Mise à jour à 18:47

Telenet est convaincu que le câble coaxial pourra continuer de rivaliser avec la vitesse de la fibre optique. Mais l'opérateur se lance néanmoins dans des projets ftth (fiber-to-the-home ou fibre optique jusqu'au living).

Telenet s'en tient au coax, mais se lance aussi dans le ftth

Micha Berger, Chief Technology Officer de Telenet © www.image-zone.be

D'ici 2019, l'internet fixe à 1 Gbit/s devrait être une réalité dans toute la Flandre. Voilà ce qu'a expliqué le CTO de Telenet, Micha Berger, lors d'une rencontre avec la presse. Depuis deux ans et demi, 280 techniciens préparent chaque jour 'De Grote Netwerf', le projet d'investissement dans le cadre duquel Telenet prévoit sur une période de cinq ans 500 millions d'euros en vue d'étendre le réseau. 'De Grote Netwerf' est aujourd'hui à mi-chemin, et plus de 200 communes ont déjà reçu une mise à jour.

Cette vitesse d'1 Gbit/s aboutira chez le consommateur via la fibre optique sur le réseau et le coax de l'armoire en rue jusqu'au living. Un déploiement 'fiber-to-the-home' à grande échelle, par lequel la fibre optique sera déployée complètement jusqu'au living, Telenet ne le planifie pas, contrairement à son concurrent Proximus. "Ce n'est pas nécessaire. Le coax est suffisamment solide du point de vue technique pour proposer des vitesses toujours supérieures. Je suis convaincu que le câble coax pourra même à terme offrir plus de 10 Gbit/s", se targue Micha Berger.

Premier projet ftth à Louvain

La porte est cependant entrouverte. "En tant qu'opérateur, je préfère parier sur les deux chevaux", ajoute Berger. Pour les nouveaux lotissements résidentiels, Telenet examine où il sera rentable de déployer la fibre optique jusqu'à l'habitation. En septembre démarrera un projet-pilote avec les premiers clients résidentiels à Louvain (Leuven). "Le client final ne remarquera rien. Le câble à fibre optique aboutira au modem, mais ce modem fournira à son tour du coax pour la télévision et ethernet et wifi pour internet", poursuit Berger. Il s'agira d'une solution modem basée sur RFoG (Radio Frequency over Glass). Les clients recevront toutefois provisoirement les mêmes produits et services que les autres clients de Telenet. "Il y a aussi des prévisions pour d'autres projets ftth à Gand, Anvers et Bruxelles", ajoute Bart Acke, vp engineering chez Telenet.

Pour les entreprises, Telenet propose depuis assez longtemps déjà la fibre optique. Des parcs d'entreprises à Zele et Aarschot notamment sont déjà directement connectés au câble à fibre optique de Telenet. En tout, Telenet compte à présent quelque 3.000 clients B2B, qui utilisent une solution 'fiber-to-the-business', selon Berger.

Augmenter progressivement la vitesse et le volume

Telenet n'envisage par ailleurs pas d'ouvrir directement à fond le robinet pour tous les internautes et d'offrir automatiquement 1 Gbit/s à tout un chacun. Maarten Vanthemsche, en charge de la connectivité chez Telenet: "Nous suivons les desiderata du consommateur et ce dont il besoin. Cela signifie que nous augmenterons progressivement le volume autorisé et la vitesse maximale. Ultérieurement cette année, nous permettrons certes à nos clients 200 Mbps de passer la vitesse supérieure." Mais ce sera une option payante, selon Vanthemsche.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos