Telenet Kickstart passe de 8 à 4 start-ups

05/02/16 à 13:40 - Mise à jour à 13:39

Source: Datanews

Le programme d'accélération de Telenet et Idealabs entame sa dernière phase. Sur les huit jeunes entreprises candidates, il en reste quatre, qui peuvent poursuivre le développement de leur produit.

Telenet Kickstart passe de 8 à 4 start-ups

. © .

En octobre, huit jeunes entreprises se portaient candidates pour le programme de croissance de Telenet Kickstart (supporté par Idealabs), comme le trajet s'appelle officiellement. Le jury en a sélectionné quatre: Cumul.io, Happs, Hey Hey Apps et Spion Kop.

  • HeyHey Apps: Cette équipe a déjà quelques applis à son palmarès et prépare à présent une application qui, vous lisez bien!, explique ce que votre chat 'pense'. Une plaisanterie? Peut-être bien. Mais les chats sont aussi un phénomène sur le web, et HeyHey Apps pense pouvoir en profiter de manière ludique. L'appli des chats a du resté été conçue par l'illustratrice Eva Mouton.
  • Spionkop: Spionkop pourrait bien devenir un partenaire 'Play Sports' intéressant pour Telenet. L'équipe formée autour de Octavian Susnea introduit la vogue 'Fantasy Football' chez nous avec un jeu permettant aux fans du ballon rond de composer une 'dream team' virtuelle et de gagner des points sur base des prestations réelles de ces joueurs. Aux Etats-Unis, les jeux de ce genre représentent déjà un marché d'1 milliard de dollars, alors que le marché belge n'en est encore qu'à ses débuts.
  • Happs: L'encre du diplôme d'Hannes Hauwaert était à peine sèche qu'il se présentait déjà chez Telenet Kickstart avec un jeu éducatif destiné à rendre l'apprentissage agréable pour les enfants dyslexiques. Il s'agit du reste d'un projet assez personnel car Hannes lui-même a souffert de problèmes de langue dans le passé.
  • Cumul.io: Avec sa plate-forme, ce starter louvaniste a pour but de placer de manière claire les données professionnelles dans des tableaux de bord interactifs et de les rendre utilisables sur le marché branché de l'analytique visuelle. It's big data Jim, but not as we know it.

Ces quatre start-ups bénéficieront d'un accompagnement jusque fin juin et d'un prêt convertible de 50.000 euros. Lors de sa sélection, le jury a mis l'accent sur l'évolution du produit, sur le business plan et sur les capacités des équipes. Dans les prochain mois, leur MVP (minimum viable product) devra être développé jusqu'à devenir un véritable produit, les équipes seront étoffées, et les starters devront attirer leurs premiers clients et utilisateurs.

Les autres candidats au programme de croissance étaient FlatNinja, Stucom, Transformy et Academic Labs. Ce dernier s'est retiré de lui-même, parce qu'il souhaitait croître d'une autre manière, à savoir en récoltant des fonds R&D.

Nos partenaires