'Telenet et Voo risquent de perdre leur licence 3G'

15/05/12 à 18:53 - Mise à jour à 18:53

Source: Datanews

'On n'acquiert pas une licence mobile pour s'asseoir dessus. Le spectre 3G est une denrée rare qui s'utilise.' Le directeur de l'IBPT, Luc Hindryckx, est très clair: Telenet et Voo doivent déployer un réseau.

'Telenet et Voo risquent de perdre leur licence 3G'

'On n'acquiert pas une licence mobile pour s'asseoir dessus. Le spectre 3G est une denrée rare qui s'utilise.' Le directeur de l'IBPT, Luc Hindryckx, est très clair: Telenet et Voo doivent déployer un réseau.

Au début de ce mois, Telenet et Voo concluaient un accord MVNO avec Mobistar, afin de pouvoir utiliser son réseau mobile jusqu'en 2017. Mais il n'y a même pas un an, Telenet Tecteo Bidco déboursait pas moins de 71,5 millions pour la licence 3G. Dans ce but, ils paieront jusqu'en 2021 exactement 616.656 euros par mois à l'Institut Belge des services Postaux et des Télécommunications (IBPT). Dans les conditions de la licence, il est stipulé que Telenet et Voo devront lancer une offre commerciale pour le début de l'an prochain et couvrir avec leur réseau 30 pour cent de la population d'ici l'été 2014. Au début de ce mois, Telenet avait annoncé par le truchement de Data News que 'le déploiement d'un nouveau réseau complètement personnel est impossible et infaisable du point de vue économique'. Telenet voulait du reste négocier à ce propos avec le régulateur.

Dans le journal d'affaires francophone L'Echo, le directeur de l'IBPT, Luc Hindryckx, réagit pour la première fois en tenant des propos très clairs: 'On n'acquiert pas une licence mobile pour s'asseoir dessus. Le spectre 3G est une denrée rare qui s'utilise. Ce n'est ni une monnaie d'échange ni un faire-valoir. Telenet Tecteo Bid conserve 7 mois pour se mettre en ordre.' Sinon, ils risquent de perdre leur licence, peut-on lire dans L'Echo.

En savoir plus sur:

Nos partenaires